Le championnat de France d'enduro à Uzerche

France Bleu Creuse, France Bleu Limousin et France Bleu Pays d'Auvergne lundi 28 avril 2014 à 6:00 Mis à jour le mardi 29 avril 2014 à 11:48

Championnat de France d'enduro à Uzerche
Championnat de France d'enduro à Uzerche © Enduo France

Uzerche accueillait ce dimanche le championnat de France d'enduro avec près de trois cent concurrents, le rendez-vous était attendu. Prochaine épreuve pour les pilotes ce sera en Bretagne, à Scaër, les 21 et 22 juin prochain.

La journée aura été très longue pour les organisateurs, et ce malgré la décision de réduire le dernier tour de course. Les conditions ont été rendues très difficiles ce dimanche 27 avril par de grosses averses de pluie. Sept des 9 chronos prévus ont pu être conservés ce dimanche avec une épreuve avec un profil très différent de la veille, mais qui a vu les vainqueurs d’hier signer le doublé dans les catégories E1, E2 et E3.

Dans la catégorie E1, la journée a été bien plus difficile pour Christophe Nambotin (KTM), la faute à un Marc Bourgeois (Yamaha) revanchard qui ne l’a pas lâché de la journée. Pour ne rien arranger, Nambotin perd son carton de pointage dans la ligne et écope d’une pénalité de 10 secondes. Il sauve la victoire pour 3 secondes seulement. Anthony Boissiere (Sherco-Moto Pulsion) complète le podium.

Le classement :

Christophe Nambotin – 40 PtsAnthony Boissiere – 29 Pts Marc Bourgeois – 29 Pts Dans la catégorie E2, Antoine Méo (KTM) annonçait vouloir rouler en mode « énervé » dès le début de la journée pour ne pas laisser Pierre-Alexandre Renet (Husqvarna) lui prendre une nouvelle fois la victoire. C’est ce qu’il a appliqué dans les deux premiers chronos, reléguant son rival à près de 10 secondes. Mais le normand affectionne ses conditions délicates et reprend la tête à l’issue de la 3ème spéciale. Il ne la quittera plus de la journée. Les deux hommes ont creusé un écart abyssal de plus de 3 minutes avec leurs poursuivants. Dans le groupe des prétendants au podium, on a pu assister à une belle bagarre entre Romain Dumontier (Yamaha), Romain Boucardey ( ™), et Xavier De Soultrait (Yamaha).

Le classement :

Pierre-Alexandre Renet – 40 Pts Antoine Méo – 34 PtsRomain Dumontier – 30 Pts  

Dans la catégorie E3 , Jérémy Joly (KTM) a fait très grosse impression. En s’imposant dans la quasi-totalité des spéciales du jour, il prend un ascendant très important sur ses concurrents. Le premier d’entre eux, Mathias Bellino (Husqvarna), saluait la vitesse de Joly et avouait avoir fait le maximum pour le battre. Plus à l’aise sur terrain sec,  il sera très attendu sur les prochains rendez-vous qui promettent d’être explosifs. Antoine Basset (GasGas) termine troisième du jour.

Le classement

Jérémy Joly – 40 PtsMathias Bellino – 34 PtsAntoine Basset – 30 Pts C’est le poulain d’ Antoine Méo, Mika Barnes (KTM), qui s’impose. Malgré la perte de 30 secondes dans l’ultime spéciale, il gagne avec une belle avance sur Antony Geslin (EEAT-Yamaha). Le militaire monte sur son premier podium cette saison en devançant son co-équipier Jérémy Miroir d’un seul dixième de second

Le classement :

Jérémy Miroir – 30 PtsMika Barnes -29 PtsAnthony Geslin -28 Pts Dans la catégorie féminine, la course a été dominée par la pilote Sherco Academy Géraldine Fournel. Dans une course difficile qui a vu la moitié des concurrentes abandonner, l’auvergnate a une nouvelle fois gagné son duel avec Juliette Berrez (Yamaha). On retrouve derrière elles une habituée des podiums du Championnat de France, Audrey Rossat (KTM).

Le classement :

Géraldine Fournel – 40 PtsJuliette Berrez – 34 PtsSamantha Tichet – 26 Pts  

Enfin, dans la catégorie constructeur, après KTM samedi, c’est Husqvarna qui gagne la catégorie des constructeurs ce dimanche C’est encore un fois le cumul des chronos qui les a départagés, avec un net avantage pour les temps de Pela Renet et Mathias Bellino. KTM est second et c’est Yamaha qui prend la troisième place avec les secondes et troisièmes places de Marc Bourgeois et Romain Dumontier.

Le classement :

HUSABERGKTM -SHERCO   

Partager sur :