Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le chômage en légère baisse en Lorraine mais pas partout

mardi 27 août 2013 à 21:29 - Mis à jour le mardi 27 août 2013 à 23:18 Par Cyril Destracque, France Bleu Lorraine Nord

- 0,2% : En Lorraine, la tendance est exactement inverse à la tendance nationale. Mais les disparités entre départements sont grandes. La Moselle, par exemple, affiche une hausse de 0,7%.

chomage carte emploi
chomage carte emploi

Vu de loin, la situation économique de la région Lorraine semble plus reluisante que la moyenne française. Quand le chômage augmente en France de 0,2% au niveau national en juillet dernier, en Lorraine, la baisse est identique à la baisse. Mais le chiffre est trompeur. Car si les Vosges (-0,8%), la Meuse (-2,5%) et la Meurthe et Moselle (-0,6) ont connu une réduction du nombre de demandeurs d'emplois, la Moselle, elle affiche un taux de chômage en hausse de 0,7%. Celà signfie que les services de Pôle Emploi ont enregistré 400 dossiers de plus au mois de juillet dernier, portant ainsi le nombre de chômeurs dans le département à 57 880 personnes.

 

Forbach, gros point noir en Moselle

En Moselle, c'est Forbach qui connait le taux de chômage le plus élevé. Ici, le taux de chomage frôle les 14%, contre 10 à 11% ailleurs dans le département et même 8,5% dans l'arrondissement de Sarrebourg. L'autre point noir de la région c'est Saint-Dié où le taux de chômage atteint 15%. Nancy connait une situation plus favorable avec un taux de chômage de 9%. Les populations plus touchées par la hausse sont les hommes de moins de 25 ans et les femmes de plus de 50 ans. Pour une majorité, les chômeurs inscrits en juillet sur les listes venaient de terminer un CDD, un contrat à durée déterminé. Le licenciement est la deuxième cause d'inscription au chômage. En Lorraine, le travail devient une denrée rare. Les offres d'embauches affichées à pole emploi ont chuté de près de 13% entre mai et juillet.