Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le corps de Sydney remis à ses parents en Charente-Maritime

- Mis à jour le -
Par , France Bleu La Rochelle

Ils souhaitent désormais organiser une veillée funèbre. Il est temps du recueillement. Cette fillette de 23 mois a été retrouvée sans vie, pratiquement 24 heures après sa disparition à Moragne. Mais la cause et l'heure de sa mort n'ont toujours pas été déterminées

image par défaut

Le médecin légiste n'a pu fixer pour le moment la date exacte du décès, ni les causes précises.

L'autopsie réalisée hier lundi au centre médico-légal de Poitiers devra être poussée.Des analyses complémentaires sont réalisées. Il faudra attendre une dizaine de jours avant d'en obtenir le résultat.

Mais aucunes traces de violences physiques ou sexuelles n'ont été détectées sur le corps de cette fillette de 23 mois. L'hypothèse la plus plausible  est celle d'une mort naturelle par hypothermie.

La petite Sydney a passé la soirée de vendredi dehors, ainsi que la nuit. Son corps n'a été découvert que samedi vers 14H. Les températures ont baissé jusqu'à 5 petits degrés localement cette nuit-là et l'enfant n'était vêtue que d'un pyjama et de chaussons. Une  tenue très légère.

L'autre piste envisagée est celle d'une mort par suffocation. La petite a été retrouvée dans un champ de terre, dépourvu de culture, couverte de boue. Elle aurait pu en avaler, en inhaler puis s'étouffer..

Même si les causes criminelles premières sont donc exclues- pas de violences sexuelles ou physiques- cette piste n'est pas définitivement écartée selon la procureur de La Rochelle. Des analyses toxicologiques doivent encore être pratiquées pour vérifier que Syndey n'est pas été empoisonnée, endormie ou droguée.

Ses parents sont issus d’une ne famille connue et appréciée à Moragne. Des forains sédentarisés. La section de recherche de la gendarmerie de Poitiers est chargée de l'enquête et cherche encore à déterminer l'itinéraire de l'enfant. Comprendre comment la petite a pu parcourir 2km et demi à pied, alors qu'elle marchait depuis peu.

Le point avec Marion Chantreau

Choix de la station

À venir dansDanssecondess