Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le coût réel du tram de Tours suscite un début de polémique

mercredi 28 août 2013 à 18:02 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine

Lundi, France Bleu Touraine vous révélait que le tram allait coûter 64 millions d'euros de plus que prévu. Un surcoût qui fait réagir à droite. Les explications données par la mairie ne sont pas convaincantes pour l'opposition qui parle d'une somme encore plus importante.

Le tramway de Tours rue Nationale.
Le tramway de Tours rue Nationale. © Alexandre Chassignon - Radio France

On vous le révélait dès lundi sur France Bleu Touraine. Le tram de Tours va coûter 64 millions d'euros de plus que prévu. Soit une facture globale de 430 millions d'euros. Une information qui fait largement réagir. La contestation monte, comme les interrogations. Françoise Amiot, conseillère municipale de droite à Tours, évoque un surcoût dont le montant n'est pas encore définitif.

Un dépassement de 70, 80 voire 100 millions d'euros

La conseillère municipale d'opposition évoque un dépassement de l'ordre de 70, 80 voire 100 millions d'euros. Elle s'interoge sur la manière dont la mairie va financer ce dépassement au regard de l'endettement de la ville. Françoise Amiot estime que c'est inquiétant, surtout dans la perspective de l'arrivée d'une deuxième ligne de tram qui permet de rentabiliser l'infrastructure.

"Ca n'apporte rien. C'est austère cette pergola. Il aurait fallu un peu de verdure"

La facture de Daniel Buren

Autre somme qui fait réagir, celle des oeuvres de Daniel Buren, notamment les totems de la place de la Tranchée ou encore la pergola de Joué-les-Tours. Cette dernière création a été installée au début du mois d'août. Celle-ci a coûté plus de 250 000 euros. Et au total, toutes les oeuvres de Daniel Buren ont coûté plus de 2 millions d'euros. Des oeuvres qui ne font pas l'unanimité.

"Ca n'apporte rien. C'est austère cette pergola. Il aurait fallu un peu de verdure"