Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le déficit de la Sécurité sociale sera plus élevé que prévu en 2013

-
Par , France Bleu

Alors qu'il s'était creusé moins rapidement depuis deux ans, le trou de la "Sécu" sera plus élevé que prévu en 2013, pour atteindre 14,3 milliards d'euros.

Santé (illustration)
Santé (illustration) © Maxppp

La prévision de déficit annoncée ce jeudi par la Commission des comptes de la Sécurité sociale (CCSS) dépasse les prévisions du gouvernement. Dans la loi de financement votée fin 2012, l'équipe de Jean-Marc Ayrault tablait en effet sur un trou de 11,7 milliards d'euros pour 2013. La "Sécu" estime désormais que son déficit atteindra plutôt 14,3 milliards d'euros.La branche maladie est l'un des maillons faibles, avec un déficit de 7,9 milliards d'euros (contre 5,1 prévus). Idem pour les branches retraite et famille, dont le solde sera largement négatif, avec respectivement 3,5 et 3,2 milliards d'euros de déficit.Seule rescapée : la branche accidents du travail, qui est elle excédentaire de 300 millions.

Hausse du chômage = baisse des cotisations

Si les comptes de la "Sécu" se portent si mal, c'est à cause de la crise, et plus particulièrement du chômage. "Les recettes sont affectées par le ralentissement très sensible de la masse salariale", explique en effet la CCSS.Le processus est mécanique : ce sont les cotisations versées par les entreprises et les salariés du secteur privé qui financent en grande partie le régime général. Comme le chômage est en forte augmentation (avec un bond à 10,4% au premier trimestre 2013), la Sécurité sociale est donc privée d'une partie de ses revenus.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess