Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le départ de la transat Jacques Vabre est reporté à lundi

samedi 2 novembre 2013 à 15:36 Par Marion Dubreuil, France Bleu Gironde

Le départ des monocoques devait être donné demain du Havre, et celui des multicoques mardi. C'était sans compter, sur la pluie et les vents forts de ce week-end. Finalement tout le monde sera logé à la même enseigne avec un départ commun lundi 14h15. Les deux skippers girondins engagés dans la course, Arnaud Boissières et Lalou Roucayrol partiront donc au même moment.

Première Transatlantique pour Arkema Région Aquitaine
Première Transatlantique pour Arkema Région Aquitaine © LalouMulti

A la dernière minute, la météo a chamboulé le calendrier de la transat Jacques Vabre. Le départ des monocoques devait être donné demain du Havre, et celui des multicoques mardi. C'était sans compter sur la pluie et les vents forts de ce week-end.

Finalement, les organisateurs ont changé leurs plans. Tout le monde sera logé à la même enseigne, avec un départ commun lundi 14h15 . Du coup nos deux girondins engagés dans la course partiront au même moment. C'est un report pour l'Arcachonnais Arnaud Boissières associé à Bertrand de Broc en monoque.

"On est en Manche, il y aura du vent très fort, il faut respecter la décision du comité qui est là pour préserver toute la flotte"

  • Arnaud Boissières, skipper.

Arnaud Boissières, skipper arcachonnais: "C'est uhe histoire de fenêtre météo pour éviter le maximum de risques"

Mais pour le Médocain, Lalou Roucayrol, accompagné de Mayeul Riffet, en multi 50 pieds : la date du départ est avancée.

"C'est juste une décision sage d'un organisateur de course, qui ne veut pas se retrouver avec des bateaux en difficulté dans la Manche"

  • Lalou Roucayrol, skipper

    Lalou Roucayrol, skipper médocain: "Ca veut dire partir un jour plus tôt, mais bon on est prêts, il est temps d'aller en mer"