Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le fruit d'or se vend à bas prix à Villecey-sur-Mad

mercredi 19 août 2015 à 20:09 Par Armêl Balogog, France Bleu Lorraine Nord

Le domaine de la Grange-en-Haye, à Villecey-sur-Mad propose des mirabelles au kilo, entre 1€ et 1,70€. Cueillette ouverte depuis lundi 17 août…jusqu’à la fin des stocks.

Les mirabelles en cagette du Domaine de la Grange-en-Haye
Les mirabelles en cagette du Domaine de la Grange-en-Haye © Radio France - Armêl Balogog

Certains arrivent avec leurs propres paniers, d’autres en empruntent à l’accueil du magasin, puis ils se dirigent les uns derrière les autres vers les 32 hectares de mirabellier s. Dans une ambiance champêtre, ils se glissent à l’oreille les bons filons : « les mirabelles mûres sont sur les arbres du fond, mais les autres vont murir vite » . Une heure plus tard, ils reviennent avec des paniers remplis à ras bord qu’ils portent à bout de bras, les joues rougies mais avec le sourire. Dans leurs seaux, au moins quatre kilogrammes de mirabelles, et par conséquent au moins quatre euros de fruit.

1€ le kilo de mirabelles en cueillette

Les courageux cueilleurs ne paient qu’un seul euro le kilogramme de mirabelles. Ils économisent soixante-dix centimes, le prix de la main d’œuvre. Alors Annette, deux paniers à la main, en profite pour approvisionner toute sa famille, ses trois filles et son fils. « Là, elles ne sont pas trop mûres, mais comme on veut les expédier dans le Sud, elles sont bonnes à expédier comme ça. Et puis on a deux autres filles qui vont en profiter sur place. Et on fait de la confiture pour notre fils aux Etats-Unis. »

Mirabelles TROTT

Peu après, c’est au tour d’Anne de se lancer dans le verger, entourée de son frère, sa belle-sœur et sa nièce, tout droit venus de la Réunion. Ils partent avec trois seaux et un chariot à roulettes. Et la Vosgienne leur improvise une visite guidée des terres du fruit d’or lorrain. « C’est tout à fait l’emblème régional, dont on est très fiers d’ailleurs. »

Et 1,70€ en cagette

Les autres, ceux qui rentrent dans le magasin du domaine de la Grange-en-Haye et en ressortent avec une cagette pré-remplie, paient 1,70€ le kilogramme de mirabelles. Un prix tout de même deux à trois fois inférieur  à celui du fruit d’or en supermarché. Et il est même possible d’acheter les mirabelles du domaine dans ses deux magasins, La Ferme lorraine, à Metz et à Nancy.

L'offre « vous cueillez et vous payez moins cher »  est de plus en plus pratiquée  par les agriculteurs qui favorisent les circuits courts, du producteur au consommateur . Dans les alentours de Metz, la Cueillette de Peltre a acquis une certaine renommée dans ce domaine.

Succès du domaine de la Grange-en-Haye

Le domaine de Villecey-sur-Mad, en Meurthe-et-Moselle, a ouvert ses mirabelliers à la cueillette lundi 17 août, mais une semaine auparavant, les salariés recevaient déjà une centaine d’appels par jour. Selon Gautier Brier, le responsable de l’exploitation, l es particuliers ont peu de mirabelles cette année, à cause de la sécheresse  qui a saisi la Lorraine pendant l’été. Et même si elle a aussi retardé sa récolte, c’est pour son plus grand avantage : « La clientèle augmente du fait de notre bas prix sur les mirabelles. Et tant qu’on fait notre marge, je ne vois pas pourquoi la clientèle devrait en pâtir. »

Mirabelles ENRO

L’agriculteur mise sur une récolte de 250 tonnes, contre 600 en 2014 . Une année moins belle que la précédente mais qui n’affectera pas les finances de l’exploitation. La mirabelle représente 40% de son activité, en parallèle de 20 autres hectares, consacrés aux fruits et légumes. Mais toutes les mirabelles ne sont pas destinées aux particuliers, certaines vont être surgelées ou transformées en confiture ou en sirop, d’autres sont destinées aux grossistes et aux restaurateurs.

Le Domaine de la Grange-en-Haye, à Villecey-sur-Mad, ouvert 7j/7 de 9h30 à 18h30 jusqu’en octobre. Renseignements au 03.83.81.83.73