Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le juge Estoup mis en examen pour escroquerie en bande organisée dans l’affaire Tapie

-
Par France Bleu

Soupçonné d'avoir favorisé, avec d'autres, un arbitrage en faveur de Bernard Tapie, l’un des trois juges du tribunal arbitral qui a décidé d'octroyer 403 millions d'euros à Bernard Tapie dans le litige l'opposant au Crédit Lyonnais, a été mis en examen pour escroquerie en bande organisée.

Pierre Estoup est soupçonné d'avoir favorisé la remise d'une très forte somme d'argent à Bernard Tapie (ici en photo).
Pierre Estoup est soupçonné d'avoir favorisé la remise d'une très forte somme d'argent à Bernard Tapie (ici en photo). © Maxppp

L'ancien haut magistrat Pierre Estoup, l'un des trois juges du tribunal arbitral qui a décidé d'octroyer 403 millions d'euros à Bernard Tapie dans le litige l'opposant au Crédit Lyonnais, a été mis en examen pour escroquerie en bande organisée, les juges le soupçonnant d'avoir favorisé, avec d'autres, un arbitrage en faveur de l'homme d'affaires.

Escroquerie en bande organisée

affaire_tapie_lagarde_garde_19845_jpgG.jpg
affaire_tapie_lagarde_garde_19845_jpgG.jpg

Cette mise en examen a été décidée dans le cadre de l'enquête sur le volet non ministériel de l'affaire Tapie/Adidas ouverte en septembre 2012 pour "usage abusif des pouvoirs sociaux et recel de ce délit au préjudice du consortium de réalisation", gérant le passif du Lyonnais. L'enquête avait ensuite été élargie au délit de "faux, détournement de fonds publics, complicité et recel de ces délits". Les juges ont requalifié hier le "délit de faux par simulation d'acte" en "escroquerie en bande organisée".

Estoup aurait favorisé la remise à Tapie d’une forte somme d’argent

Les enquêteurs soupçonnaient Pierre Estoup d'avoir eu des liens anciens avec Bernard Tapie et avec son avocat, Me Maurice Lantourne, ayant pu fausser l'arbitrage rendu en 2008 en faveur de l'homme d'affaires dans son litige avec le Crédit Lyonnais sur la vente d'Adidas en 1993. Les accusations sont maintenant beaucoup plus graves. Interrogé depuis lundi par la brigade financière puis par trois juges du pôle financier de Paris, Pierre Estoup est désormais soupçonné d'être intervenu, avec d'autres, pour favoriser la remise d'une forte somme d'argent à Bernard Tapie via l'arbitrage. Ce dernier a jugé "incompréhensible" la mise en examen de l’ancien magistrat.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess