Le lycée Louis Vincent de Metz pris d’assaut par des réservistes

Par François Pelleray, France Bleu Lorraine Nord mercredi 9 avril 2014 à 17:33

Réservistes Metz
Réservistes Metz © Radio France - François Pelleray

Ils sont étudiants et ils aiment l'ordre et l'uniforme, connaissez-vous les réservistes ? A la veille de la journée nationale des réservistes ce 10 avril, ces derniers étaient en pleine opération communication au lycée Louis Vincent de Metz.

Les réservistes sont des hommes et des femmes qui ont entre 18 et 35 ans. Ils sont étudiants, travailleurs, chômeurs et tout simplement attirés par l'armée.

Ils portent l'uniforme en moyenne une vingtaine de jours par an. Payés comme un soldat . Ils apprennent à se servir d'un fusil mitrailleur. Ensuite, ils effectuent des missions de surveillance, sur des sites sensibles comme la base de sous-marins nucléaires près de Brest, ou ils effectuent des patrouilles dans le cadre du plan Vigipirate . Cela a particulièrement marqué Julie Jacques, elle est étudiante en psychologie à Metz et brigadier chez les Hussards  : « je suis parti en mission Vigipirate à Calais, et les gens n’ont pas fait la différence entre des soldats professionnels et des réservistes. On est des militaires. On se sent utiles, on ne fait pas ça pour s’amuser un week-end. Nous sommes responsables en cas de problème. Après on se dit qu’on a servi la France. On peut compter sur nous  ».

Un réserviste peut-il faire la guerre ?

En théorie oui, en réalité non, même s'il le demande, il ne sera pas envoyé à l'étranger. Il reste en France, pour défendre le pays, du coup il peut quand même être confronté au combat en cas d'invasion. Mais tout cela reste très hypothétique.

En revanche, la réserve opérationnelle est une bonne porte d'entrée dans l'armée. Ce sont les « fiançailles » avant de signer un « contrat de mariage » avec l'armée.

Pour rejoindre les réservistes à Metz , appelez le mardi au 03 87 15 71 87 ou oar3rh@orange.fr

Reservistes SON