Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Le magazine Lui fait son come-back

-
Par , France Bleu

A l’assaut de la presse masculine, le duo Frédéric Beigbeder-Yseults Williams veut faire renaître le mythique titre de charme. Au programme : légèreté, impertinence, charme et grandes signatures.

image par défaut

Exhumée des 60’s-80’s, une icône avec ce qu’il faut d’un peu intello et d’un peu sexy va renaitre de ses cendres : la fin de l’été verra Lui à nouveau dans les kiosques. Avec une mise en place de 350 000 exemplaires, le magazine vise une diffusion comprise entre 100 000 et 150 000 exemplaires : un pied de nez à la morosité des années crises, un peu comme un pari fou lancé par l'homme d'affaires Yves le Fur. Lequel à choisi *l'écrivain Frédéric Beigbeder _et** Yseult Williams, l’ex-directrice de la rédaction de Grazia_* , pour porter le projet.

"Les gens ne savent pas ce qu'ils veulent avant que l'on leur propose. On ne surprend personne en concevant des journaux à partir d'études de marché"

Célèbre à l'époque pour ses couvertures de stars dénudés , Lui brille au firmament de la presse masculine au début des années 80, avant d'entamer un long déclin jusqu'à son arrêt en 1994. S’en suivra une éphémère relance sous forme d'un magazine pornographique qui fit long feu. Au menu du Lui nouveau,* finie la femme nue en poster central* . Et même si le lectorat visé est en grande majorité masculin, Yves le Fur assure que le magazine ne sera pas un journal de genre, mais s'adressera à tous les sexes.

Frédéric Beigbeder dirigera le nouveau titre aux côtés d'Yseult Williams.
Frédéric Beigbeder dirigera le nouveau titre aux côtés d'Yseult Williams. © Maxppp

Frédéric Beigbeder, lui, veut croire aux "rêves inconscients et aux paris fous". Devant un marché de la presse particulièrement contracté et concurrentiel,* il n’y aurait que l’audace pour sortir du marasme* : "Les gens ne savent pas ce qu'ils veulent avant que l'on leur propose. On ne surprend personne en concevant des journaux à partir d'études de marché."

Ressusciter me mythe, ne pas devenir "gros beaufs"

Le trublion Beigbeder promet 200 pages au ton "léger, insouciant et impertinent", celui du magazine "d'avant le choc pétrolier " et avec un esprit "français". "Comme dans Lui première époque, on aura de grandes signatures d'écrivains, de journalistes et de photographes. Il s’agit bien de ressusciter un titre mythique, en évitant de devenir de "gros beaufs", explique-t-il, déterminé à accoucher d’un titre* "haut de gamme, esthétique et intellectuel"* .

Moyennant 2,90 euros, le lecteur pourra juger sur pièce le 5 septembre, date prévue pour le retour du magazine lancé en 1963 par Daniel Filipacchi . Lequel remettait alors au goût du jour l’esprit d’un magazine de charme à la française, une subtile alliance d’humour et de sexe. En rétorquant aux âmes prudes qu’il préférait être l’"empereur du cul que le roi des cons". Dans sa prose, l'homme était en somme déjà... tellement Lui.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu