Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Mans FC entraîne la société MTG dans sa chute

-
Par , France Bleu Maine

La société MTG, qui assurait la sécurité du MMArena les soirs de match, est placée en liquidation judiciaire. Le Mans FC lui doit encore plus de 200000 euros. Le club repasse encore une fois devant la DNCG, le gendarme financier du foot ce mercredi après-midi.

Le MMArena
Le MMArena © Maxppp

C'est la première victime collatérale des difficultés financières du Mans FC. La société MTG est placée en liquidation judiciaire. C'est elle qui gérait la sécurité du MMArena les soirs du match et tout ce qui va autour, notament les hotesses d'accueil.

Le patron, Saïd Chabanne, qui est aussi le président du SCO d'Angers, a attendu jusqu'au dernier moment. Il n'a pas attaqué Le Mans FC en justice pour récupérer les 200000 euros que le club lui doit. Mais quand Le Mans FC a été placé en redressement judiciaire la semaine dernière, il a lui même été obligé de deposer le bilan.

Le patron de MTG, Saïd Chabane, a cru jusqu'au bout à une issue positive

Le Mans FC représentait de 35 à 40% de son chiffre d'affaires. La société MTG a été placée en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce. Elle employait 122 salariés pour la branche sécurité, 41 pour le secteur événementiel. Elle pouvait faire travailler jusqu'à 500 personnes pour les grands rendez-vous comme l'inauguration du MMArena.

C'est dans ce contexte que Le Mans FC repasse, encore une fois, devant le gendarme financier du foot ce mercredi à 14 heures. Vu le déficit de 14 millions d'euros et, le redressement judiciaire, il faudrait un miracle pour que la DNCG réintègre Le Mans FC en National et sauve ainsi la structure professionnelle et sa centaine de salariés.

La relégation du Mans FC en CFA est suspendue mais sa réintégration en National n'est pas assurée pour autant

 

La société MTG a du se résigner à demander son placement en liquidation judiciaire

Choix de la station

À venir dansDanssecondess