Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le MIN célèbre 50 ans de bons et loyaux services à Bordeaux

-
Par , France Bleu Gironde

Le marché d'intérêt national de Bordeaux fête ce samedi ses 50 ans. Installé depuis février 1963, quai de Brienne, à proximité du centre ville, le marché a su diversifier ses activités. Aujourd'hui la direction du MIN affiche un chiffre d'affaires annuel cumulé de 3 milliards d'euros

Le MIN fête ses 50 ans
Le MIN fête ses 50 ans © Radio France - Marion Dubreuil

Le MIN célèbre 50 ans à Bordeaux

Cela fait déjà 50 ans que le Marché d'intérêt national de Bordeaux a été créé. Il est situé quai de Brienne, à proximité du centre ville et de la rocade. Et côté chiffres, c'est plutôt bon. 230.000 tonnes de produits échangés chaque année . Et un chiffre d'affaire annuel cumulé qui atteint les 3 milliards d'euros.

Le Bistrot de Brienne sur le MIN
Le Bistrot de Brienne sur le MIN © Radio France - Marion Dubreuil

Le marché a évolué ces dernières années

Le bistrot de Brienne, est le seul restaurant situé à l'intérieur des barrières de sécurité du MIN. Aujourd'hui, malheureusement, les commerçants ne représentent pas la majorité de la clientèle de Véronique Torralba. La gérante a dû miser sur l'extérieur pour remplir son restaurant .

"Ca arrive de temps en temps, qu'un commerçant vienne manger une entrecôte frites à 9 heures au restaurant, mais c'est très rare. Les commerçants ne restent pas sur le site et repartent très vite" (Véronique Torralba du Bistrot de Brienne)

Véronique Torralba gérante du Bistrot de Brienne
Véronique Torralba gérante du Bistrot de Brienne © Radio France - Marion Dubreuil

Depuis quelques années, les ventes sont plus rapides. L'activité la plus importante du site c'est le commerce de fruits et légumes . C'est d'ailleurs le 3ème marché le plus important de France sur ce secteur. Auparavant les exposants restaient jusque tard dans la matinée, désormais en moins de 6 heures c'est plié. Le marché ouvre vers 3 heures du matin et à 9 heures il n'y a plus personne.

La halle centrale
La halle centrale © Radio France - Marion Dubreuil

La journée les allées du MIN sont désertes, ce sont les salariés d'entretien du site qui prennent la relève, comme Abder Bouabada, il travaille pour le MIN depuis 2006. Et tous les matins se ressemblent.

"Il faut ramasser, les cageots, les palettes, les restes de fruits et légumes et il y en a beaucoup des déchets! Ca nous prend une bonne partie de la journée qui pour nettoyer la halle centrale" (Abder Bouabada, salarié du MIN)

Abder Bouabada est salarié du MIN
Abder Bouabada est salarié du MIN © Radio France - Marion Dubreuil

Le pôle Fleurs est ouvert toute la journée

Fleurs
Fleurs © Radio France - Marion Dubreuil

Le pôle Fleurs est assez récent sur le MIN. Les professionnels ont désormais leur coin à eux, ils sont cinq sur le site. Et d'ailleurs le dernier exposant arrivé c'est un fleuriste Fleurametz, une entreprise hollandaise :

"On est arrivé le 26 avril dernier. Et depuis on a eu l'occasion de vivre une fête des mères incroyable. On arrêtait pas, on devait dormir à peine deux à trois heures par nuit. Pendant une semaine ça été une cadence d'enfer" (Patrick Lavaud, responsable Fleurametz pour le Sud Ouest)

Patrick Lavaud de Fleurametz
Patrick Lavaud de Fleurametz © Radio France - Marion Dubreuil

Des produits régionaux ou exotiques

Nedjima Bellaid, de la fromagerie Basco-Béarnaise, vit au rythme des vendeurs de fruits et légumes. En fin de matinée, elle referme boutique. Ca fait dix ans qu'elle et son mari Saïd François Mogheraoui se sont installés sur le MIN.

"C'est un bon complément avec nos activités sur les marchés. Maintenant on fait partie des meubles, et ça marche très bien auprès des commerçants qui viennent sur le MIN" (Nedjima Bellaid, de la fromagerie Basco-Béarnaise)

Nedjima Bellaid de la fromagerie Basco-Béarnaise
Nedjima Bellaid de la fromagerie Basco-Béarnaise © Radio France - Marion Dubreuil

Le MIN a évolué avec les modes de consommation des Bordelais. Il y a trois ans, l'entreprise Aurès Distribution spécialisée dans l'alimentation générale orientale a su trouver sa place parmi le reste des exposants. Ses produits comme la semoule de couscous, les fruits secs et les condiments viennent du Maghreb. Ses charcuteries Halal viennent de Belgique et son thé à la menthe de Chine. Le tout est acheté par des commerçants du quartier Saint-Michel de Bordeaux.

Hamed Hadjaj de l'Aurès Distribution
Hamed Hadjaj de l'Aurès Distribution © Radio France - Marion Dubreuil

Des inquiétudes autour de l'avenir du MIN

Laurent Agostini est implanté sur le MIN depuis une dizaine d'années. Son entreprise est spécialisée dans le pesage. Une activité étroitement liée au marché des fruits et légumes. Pour ce chef d'entreprise, l'avenir du site c'est "Rungis":

"Pour que ça continue à exister faut créer un petit Rungis mais au niveau local. On a tous les produits dans la région pour faire un marché de qualité. Mais pour le moment on ne sait pas à quelle sauce on va être mangés" (Laurent Agostini de Agostini pesage)

Justement, André Frey, le directeur du MIN, a plus d'ambitions qu'un Rungis bis , lui aussi veut donner un nouveau souffle régional au marché de Bordeaux. L'arrivée imminente du vaste projet d'aménagement urbain Euratlantique dans le quartier Belcier-Saint Jean pousse le MIN a se poser des questions sur l'avenir.

André Frey, directeur du MIN: "La mission première du MIN c'est d'alimenter le bassin régional en produits frais"

Hamed Hadjaj de l'Aurès Distribution: "Quand on se dit qu'on est à l'intérieur du MIN, c'est un privilège"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess