Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le néo-nazi norvégien arrêté souhaite attaquer la France en justice

vendredi 9 août 2013 à 16:44 Par Thibaut Lehut, France Bleu

Kristian Vikernes, placé en garde à vue par la police en juillet dernier dans une affaire présumée de terrorisme, lance ce vendredi un appel public aux dons, afin de l'aider à attaquer en justice les autorités françaises.

Kristian "Varg" Vikernes
Kristian "Varg" Vikernes © Capture Facebook de Kristian Vikernes

L'affaire remonte à mi-juillet. Kristian Vikernes (40 ans), ressortissant norvégien installé en Corrèze, était alors arrêté par la police et placé en garde à vue en compagnie de son épouse durant deux jours (du 16 au 18). Les forces de l'ordre s'inquiétaient alors qu'il puisse être en train de préparer une série d'attaques similaires à celles menées par Anders Behring Breivik, mais avaient finalement été contraintes de relâcher le couple, faute de charge suffisante pour une mise en examen.

La police n'avait pas de "bonne raison"

Dans un article publié ce vendredi sur son blog ("Thulean Perspective"), Kristian Vikernes relate les circonstances de son interpellation. La police "a tiré dans la porte, traumatisé les enfants", "saisi les clés USB et les disques durs, et confisqué toutes les armes à feu, munitions, et armes" diverses se trouvant  dans la maison, ainsi que "toutes sortes d'objets dont la plupart à forte valeur sentimentale", écrit-il. Il estime que les "autorités françaises", non seulement n'avaient pas de "bonne raison" d'agir ainsi, mais n'avaient "pas de raison du tout".L'homme estime également que l'intervention de la police a porté atteinte à l'équilibre de sa vie de famille. Selon lui, les grands-parents auxquels les enfants avaient été confiés pendant que sa femme et lui étaient au commissariat, "ont écrit au juge" pour tenter d'en faire perdre la garde aux parents, "car ils n'aiment pas notre style de vie et nos idées politico religieuses". Il indique qu'il lui a fallu "aller en justice" pour les récupérer, ce "qu'heureusement" la juge a accepté.

Jugé pour "provocation à la haine raciale"

Kristian Vikernes conclut son post en annonçant qu'il souhaite poursuivre la France, mais explique "ne pas avoir les moyens" de le faire. "Nous ne voyons aucune autre solution que de vous demander de l'aide". "Nous pensons nous battre non seulement pour nos propres droits et libertés, mais aussi pour ceux de chaque citoyen de France et peut-être aussi des autres pays européens".L'intéressé sera quand même jugé à Paris pour "provocation à la haine raciale" en raison de certains des contenus de son blog. Farouche opposant au christianisme, il a par ailleurs été impliqué dans plusieurs incendies criminels d'églises en Norvège dans les années 90. Il est venu s'installer en France après avoir purgé une peine de 21 ans de prison dans son pays d'origine pour meurtre.