Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le photographe dijonnais Arnaud Dauphin reçoit l'Objectif d'or

mercredi 13 mai 2015 à 18:00 Par Marion Bastit, France Bleu Bourgogne

A 33 ans, le photographe dijonnais Arnaud Dauphin vient de recevoir l'Objectif d'or. Décerné par un jury de professionnels, c'est l'équivalent des Césars pour le cinéma. Une jolie récompense pour celui qui ne pensait pas en faire son métier. C'est une photo des Ducs de Dijon qui a lancé sa carrière.

France Bleu Bourgogne a demandé à Arnaud Dauphin de faire un selfie... avec un appareil photo amateur.
France Bleu Bourgogne a demandé à Arnaud Dauphin de faire un selfie... avec un appareil photo amateur. © Radio France - Arnaud Dauphin

C'est un peu le César des photographes. Le Dijonnais Arnaud Dauphin vient de remporter l'Objectif d'or , décerné lors des Rencontres de la photographie professionnelle le 12 avril à Montpellier. A 33 ans, c'est une jolie récompense, surtout qu'il ne s'imaginait pas devenir photographe professionnel. Tout a commencé à la patinoire Trimolet, en photographiant les matchs des Ducs de Dijon. "Ils ont été en coupe de France à Paris-Bercy. Ils avaient besoin de réaliser trois visuels pour les affiches de Dijon. A l'époque, je travaillais beaucoup en flash déporté, une technique un peu particulière qui a un rendu assez époustouflant."

"Je faisais des photos pour le hockey-club de Dijon" Arnaud Dauphin

C'est comme ça qu'il se fait repérer. "De fil en aiguille, des sociétés m'ont contacté pour avoir le même type de visuel, très impactant. Et c'est là que ça a commencé à démarrer. D'autres personnes m'ont fait confiance, des agences de communication, et c'est comme ça que c'est monté, progressivement."

**

Des jeux pour mettre à l'aise **

En 2007, il ouvre un premier atelier près de la place de la République à Dijon. En 2013, il déménage rue Monge. Au mur, des portraits de familles, de couples, d'enfants, en couleur ou en noir et blanc. En plus de l'Objectif d'or, Arnaud Dauphin vient d'être sacré meilleur portraitiste de France. Il photographie des anonymes, mais aussi des célébrités, et notamment des chefs étoilés, comme William Frachot, le chef du Chapeau rouge à Dijon. Le secret d'un portrait réussi, c'est le naturel. Pour mettre tout le monde à l'aise devant l'objectif, il a ses trucs.

Arnaud Dauphin vient d'être sacré meilleur portraitiste de France. - Radio France
Arnaud Dauphin vient d'être sacré meilleur portraitiste de France. © Radio France

"Si j'ai un couple devant moi, je leur demande quel est le défaut de l'autre, quelle est la qualité de l'autre. Alors ils cherchent, et il y a juste une fraction de seconde où ça les fait sourire, ça les fait rechercher, et là ils se regardent, et il se passe autre chose qu'une simple pose photo."

**

Jean-Marc Ayrault et Lucchini

Pour le photographe, chaque portrait est une nouvelle rencontre. Il y en a une qui l'a particulièrement marqué : il y a trois ans à Matignon, il a photographié Jean-Marc Ayrault, qui venait d'être nommé Premier ministre. "Pour moi c'était vraiment un univers complètement différent, raconte-t-il. Le fait d'aller à Matignon, de passer la barrière de sécurité, de faire fouiller mon matériel, et de monter un studio dans Matignon, c'est quand même un souvenir assez incroyable."

Mais son meilleur souvenir, c'est Fabrice Lucchini, photographié dans la cuisine d'un restaurant. "Il est parti dans une envolée lyrique, comme on connaît un petit peu ce personnage, et c'est au moment de l'éclat de rire final de sa tirade qu'on a pu avoir une image vraiment sensationnelle. C'est vraiment un souvenir inoubliable."

Portrait d'un portraitiste, un reportage de Marion Bastit

 

SITE DU PHOTOGRAPHEFACEBOOK► ► VIMEO