Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Le président de la CCI mis en examen.

-
Par , France Bleu Vaucluse

Après 48 heures de garde à vue François Mariani a été mis en examen ce vendredi. Il conteste farouchement les accusations portées contre lui.

image par défaut

Cinq personnes, dont le président de la Chambre de commerce et d'industrie de Vaucluse, François Mariani, ont été mis en examen dans le cadre d'une enquête ouverte par un juge d'instruction avignonais pour prise illégale d'intérêts et placés sous contrôle judiciaire. Le président François Mariani, 75 ans, a été mis en examen pour prises illégales d’intérêts, destruction ou détournement de biens d’un dépôt public, atteinte à la liberté d’accès et d’égalité dans les marchés publics, mais il ne fait pas l'objet d'une interdiction d'exercer son mandat de président de la CCI. Il lui est principalement reproché d'avoir organisé un certain nombre de séminaires à l'étranger où des membres de la CCI ont été invités avec leurs épouses. L'ancien et l'actuel directeur général CCI avaient été mis en examen la veille pour détournements de fonds publics et favoritisme. Le secrétaire général de la chambre, qui était au moment des faits directeur des affaires juridiques, a été mis en examen pour favoritisme. Enfin, un homme qui avait contracté des marchés publics avec la CCI a été mis en examen pour recel de détournement de fonds publics et de favoritisme. Tous quatre ont été remis en liberté sous contrôle judiciaire.Mais Francois Mariani se défend de toutes ces accusations et contre-attaque en s'en prenant à la justice. Ecoutez !L'interressé (Thierry Vilardeau) n'a pas souhaité réagir Maitre Morice l'avocat de F. Mariani a annoncé qu'il avait demandé audience au president de la cour d'appel de Nimes, laissant sous entendre qu'il allait lui demander le dépaysement du dossier. 

CCI GAV Mariani 1

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu