Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Le restaurant El Asador: dernière étape connue de Cédric disparu depuis samedi à Bordeaux

Par

Cédric, âgé de 21 ans, a disparu dans la nuit de samedi à dimanche, peu de temps après avoir quitté le restaurant El Asador. L'étudiant était venu avec des amis boire un coup au restaurant pour passer voir le fils du patron que certains connaissaient bien.

Le restaurant Al Asador quai de la monnaie à Bordeaux
Le restaurant Al Asador quai de la monnaie à Bordeaux © Radio France - Marion Dubreuil

Difficile de retracer le parcours de la soirée du jeune Cédric, disparu samedi dans la nuit. Mais une chose est sûre,** vers 1 heure du matin passée, le jeune accompagné de son groupe d'amis s'est arrêté au restaurant El Asador. ** Le groupe partait en direction des boites de nuit. Et **ils ont décidé de faire étape au restaurant d'une de leur connaissance. ** En effet, Enzo Nadaux le fils du gérant, tient la partie boutique du restaurant et s'il ne connaissait pas directement Cédric, ils avaient certains copains en commun.

Publicité
Logo France Bleu

"Mon fils devait finir la soirée avec eux. C'est pour cette raison qu'ils se sont arrêtés là. Ils ne seraient jamais venu sinon" (Bernard Nadaux, le gérant d'El Asador)

A leur arrivée, à El Asador, les jeunes ont déjà bu. Bernard Nadaux en est sûr, en revanche ils ne sont pas complètement saouls:

"Ils étaient 7 ou 8. Un groupe de jeunes comme il faut. Pas des sauvages, ils étaient pas dans un état limite. On peut pas dire qu'ils étaient sobres. Mais enfin, ils n'étaient pas ivres morts. A priori, sans exagération"

Quand à ce qu'ils ont bu sur place. Pas grand chose, si on en croit le patron.

"Ils ont bu précisémment, à 8, trois pichets d'une boisson qu'on boit dans les férias de Seville. C'est du vin blanc à 15° coupé à moitié avec du Seven Up"

Pourtant le restaurant a une carte d'alcools très complète, avec de nombreux alcools forts. Mais Bernard Nadaux en est pratiquement sûr, ils n'en ont pas consommé.

Carte des alcools du restaurant El Asador © Radio France - Marion Dubreuil

Sur place, le jeune Cédric a discuté pendant une demi heure avec le cuisinier . Et selon, le cuisinier, le jeune homme discutait normalement. Aujourd'hui, Bernard Nadaux ne peut s'empêcher de penser que son fils aurait pu être à la place de Cédric. Car ce soir là, son fils aurait du partir faire la fête avec eux. Mais il a changé d'avis au dernier moment car le lendemain il devait se lever tôt.

"Mon fils a 21 ans, il fait la fête comme eux, ça aurait pu être lui à la place de ce jeune homme. Je pense à ses parents, c'est insoutenable.

Ce soir-là, Enzo Nadaux était trop fatigué pour sortir avec ses amis. Quand il a fermé la boutique du restaurant, Cédric ne lui a pas paru spécialement ivre, juste un peu gai. Il sait juste que** le jeune homme était sur le chemin du retour avec certains amis, quand il a subitement changé d'avis et rejoint le petit groupe qui voulait poursuivre la soirée en boite** de nuit. Ils ont échangé quelques mots et puis après, ses amis ont perdu sa trace.

loading

L'info en continu

Publicité
Logo France Bleu