Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le restaurateur en grève de la faim s'est donné la mort

lundi 26 août 2013 à 9:00 - Mis à jour le mardi 27 août 2013 à 9:00 France Bleu Gironde

Le restaurateur Roberto Camaioli avait entamé une grève de la faim pour trouver une solution à ses problèmes financiers. Il se disait victime d’une escroquerie de la part d'un de ses anciens employés. Il s'est suicidé dimanche.

Il y a quelques années, Roberto Camaioli avait un restaurant dans le centre-ville de Bordeaux : le "Toscane"
Il y a quelques années, Roberto Camaioli avait un restaurant dans le centre-ville de Bordeaux : le "Toscane" © Radio France - Marion Aquilina

Roberto Camaioli s'est donné la mort dimanche. Le restaurateur, fondateur de La Toscane dans le quartier Saint-Pierre à Bordeaux puis de l'Huître à Flot aux Bassins à flot, avait 77 ans.

Le restaurant "L'Huître à flot" est situé aux Bassins à Flot. - Radio France
Le restaurant "L'Huître à flot" est situé aux Bassins à Flot. © Radio France - Marion Aquilina

Roberto Camaioli avait entamé la semaine précédente une grève de la faim. A l'origine de ses soucis, la cession de son restaurant "L'Huître à flot", aux Bassins à flot. Il avait cédé son affaire à un de ses employés en décembre dernier , son aide-cuisinier depuis quatre ans . Normalement, Roberto Camaioli vendait le restaurant pour 80.000 euros , payables en mensualité de 1.200 euros mais il n'aurait jamais vu la couleur de son argent . L'ancien employé n'aurait payé aucune traite et pris la poudre d'escampette.

"Il a fait payer pas mal de factures avec mon compte courant"