Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le retour d'une "taxe carbone" ?

vendredi 23 août 2013 à 9:05 France Bleu

Le ministre de l'Ecologie, Philippe Martin, a annoncé jeudi la mise en place à venir d'une "contribution climat énergie", plus connue sous le nom de "taxe carbone". Une mesure qui fait d'ores et déjà l'objet d'une proposition de loi par les parlementaires écologistes. La précédente mouture d'une taxe similaire avait été annulée par le Conseil constitutionnel.

Philippe Martin, ministre de l'Ecologie, aux côtés de José Bové aux journées d'été EELV
Philippe Martin, ministre de l'Ecologie, aux côtés de José Bové aux journées d'été EELV © MaxPPP

La dernière mouture de la taxe carbone, porté par le gouvernement de François Fillon, avait été enterrée par le Conseil constitutionnel en 2010, juste avant son entrée en application. Elle pourrait refaire surface sous les traits d'une "contribution climat-énergie, une taxe visant les consommateurs d'énergies polluantes, pour inciter à adopter des comportements plus écoresponsables. 

Objectif : rassurer les écologistes

Le ministre de l'Ecologie Philippe Martin l'a annoncé jeudi soir, alors qu'il était invité aux journées d'été d'Europe Ecologie-Les Verts. "Sur la fiscalité écologique, je suis venu vous confirmer la décision actée par le Premier ministre de créer une contribution climat énergie ", a-t-il lancé, en précisant qu'il y aurait ultérieurement un "débat sur le montant et le rythme " de ladite contribution.

Avec comme objectif de rassurer les militants EELV sur la politique écologique du gouvernement, le ministre a également annoncé une augmentation du budget de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie, l'ADEME. "Je veillerai à ce que la future agence de la biodiversité soit dotée dès son installation de moyens financiers et des moyens de fonctionnement de façon (...) à ce qu'elle joue pleinement son rôle ", a-t-il ajouté.