Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Roi du Maroc annule la grâce d'un pédophile espagnol

lundi 5 août 2013 à 11:27 France Bleu

Le roi Mohammed VI a décidé ce dimanche de lever la grâce accordée à un pédophile espagnol multirécidiviste, parmi 48 prisonniers espagnols graciés. Cette grâce avait suscité un tollé et engendré des manifestations dans plusieurs villes marocaines. Le roi a par ailleurs annoncé l'ouverture d'une enquête sur cette "regrettable libération".

L'annonce des grâces a eu lieu quelques jours après une rencontre entre Mohamed VI et le roi d'Espagne Juan Carlos
L'annonce des grâces a eu lieu quelques jours après une rencontre entre Mohamed VI et le roi d'Espagne Juan Carlos © MaxPPP

Mohammed VI, le roi du Maroc, a finalement levé la grâce accordée à Daniel Galvan. Cet Espagnol, âgé d'une soixantaine d'années, a été condamné en 2011 à 30 ans de prison, pour des viols sur mineurs. Il a été libéré la semaine dernière à la faveur d'une grâce accordée à 48 prisonniers espagnols. Selon les médias officiels, cette grâce aurait été accordée au nom des très bonnes relations qu'entretiennent le Maroc et l'Espagne.

Mais parmi ces 48 libérations, celle de Galvan, pédophile multirécidiviste, a choqué la population. Vendredi, plusieurs milliers de personnes avaient manifesté devant le parlement de Rabat. Ils étaient encore plusieurs centaines à manifester dimanche soir à Kénitra, dans le nord-ouest du pays, là où l'homme avait été incarcéré.

Le condamné arrêté en Espagne

Face à cette levée de bouclier, le roi a donc annoncé une grâce "à caractère exceptionnel ", en raison de "la gravité des crimes commis et le respect du droit des victimes ". Le Palais royal a précisé que le roi n'avait jamais "été informé, de quelque manière que ce soit et à aucun moment, de la gravité des crimes abjects pour lesquels l'intéressé a été condamné ". 

Problème : le condamné avait déjà quitté le Maroc. Rabat devait demander à l'Espagne de remettre la main sur lui : le ministre marocain de la Justice a affirmé qu'il devait "examiner avec son homologue espagnol les suites à donner à l'annulation de cette grâce ". Dont acte, puisque l'homme a été arrêté en Espagne plus tard dans la journée, à Murcie.

Carte de localisation de Murcie - Aucun(e)
Carte de localisation de Murcie