Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Le voilier polaire Tara prend le large pour une nouvelle expédition

- Mis à jour le
Par

La goélette océanographique Tara quitte les pontons de Lorient pour un nouveau tour complet de l'océan Arctique. Le plus grand voilier polaire français va s’intéresser à la biodiversité du plancton en Arctique. Un océan qui n'avait pas été analysé lors de la première expédition en 2009-2012.

La goélette Tara quitte Lorient pour une nouvelle expédition polaire La goélette Tara quitte Lorient pour une nouvelle expédition polaire
La goélette Tara quitte Lorient pour une nouvelle expédition polaire

Cette nouvelle aventure scientifique va durer 7 mois. Elle conduira biologistes et océanographes de Russie au Canada, à l'Alaska et au Groenland, une circumnavigation de 25.000 km en empruntant les passages du Nord-Est et du Nord-Ouest, pendant la fonte de la banquise en été. "Les recherches seront menées en lisière de banquise, là où l’activité planctonique est la plus importante " précisent les membres de l'expédition. D'autres questions seront étudiées, comme l’évaluation des taux de mercure présents dans l’atmosphère et dans la mer ou encore la concentration de particules de plastique. Ces mesures inédites permettront de mieux évaluer leur impact sur l’écosystème arctique.

Publicité
Logo France Bleu

Navigation dans des conditions extrêmes

Pour Etienne Bourgois, le patron des expéditions Tara, "ce tour de l'Arctique prend tout son sens alors que la banquise d'été a enregistré l'année dernière un record historique de fonte et fut réduite à 3,4 millions de km², une superficie jamais atteinte depuis que des mesures scientifiques ont été mises en place ".

Les scientifiques embarqués sur la goélette réaliseront des prélèvements à diverses profondeurs et en lisière de banquise.

Tara naviguera dans un milieu où les conditions naturelles sont difficiles. Bien que la période de dégèle s’allonge chaque année, la fenêtre de passage avant que la glace ne se referme est courte et laisse peu de place à l’imprévu. Au delà du cercle polaire, les températures varient entre -10°C et +5°C en été. Le jour est permanent en Arctique et peu à peu les nuits claires s’installent 12h par jour en septembre. C'est d'ailleurs pour naviguer plus facilement que Tara dispose d'une coque arrondie en aluminium.

loading

L'info en continu

Publicité
Logo France Bleu