Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Wave Surf Café de Bordeaux ne désemplit pas

jeudi 13 août 2015 à 18:53 France Bleu Gironde

La vague de surf artificielle de la galerie Tatry a ouvert au mois de juin dernier et pour l'instant, le succès est au rendez-vous... malgré les gamelles !

Même si la chute n'est jamais très loin... C'est aussi ce qui amuse les "Wave Surfers"
Même si la chute n'est jamais très loin... C'est aussi ce qui amuse les "Wave Surfers" © Radio France - Jade Peychieras

Si vous n'avez vraiment pas le courage d'affronter les bouchons pour aller vous baigner, vous pouvez toujours surfer à Bordeaux en intérieur... Le Wave Surf Café, cours du Médoc, a ouvert au mois de juin dernier. C'est un café, mais sa particularité, c'est sa grosse vague artificielle : de l'eau projetée à 35km/h sur un liner incliné.

Des débuts prometteurs

Quand vient la fin de la saison estivale, c'est le moment de faire les bilans. Les premiers, pour le Wave Surf Café, en l'occurrence. Et apparemment, les clients sont conquis. Même s'ils prennent de l'eau plein la tête et tombent toutes les deux minutes, ils se relèvent, et avec le sourire : "On essaie de faire quelques figures et c’est tout de suite la chute… mais c’est ça qui est drôle ", raconte Vincent. C’est la 2nde fois qu’il vient, et il y a pris goût. "On a l’impression d’être dans une machine à laver quand on est propulsés en haut de la vague. On a de bonnes sensations. Au final, c’est plus marrant que d’aller à la plage ! ", s’enthousiasme Thomas, qui est également venu essayer le Wave Surf Café

Damien et Philippe, les fondateurs, ne s’attendaient pas à avoir autant de succès en plein été : "On pensait qu’il y aurait moins de monde en juillet, et encore moins en août. Mais pour l’instant, force est de constater que les vacanciers et les bordelais sont au rendez-vous , remarque Damien. Maintenant, il faut voir ce que ça donne à la rentrée et cet hiver… " Il envisage même de grands projets : "Est-ce qu’on arrivera à créer une marque suffisamment forte pour envisager une franchise… pourquoi pas ? ", avance-t-il. En attendant l’empire de vagues de surf artificielles, vous pouvez toujours essayer de dompter celle de Bordeaux.