Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Législative partielle : Cahuzac n’a proposé "de suppléance à personne"

-
Par , France Bleu

Jérôme Cahuzac maintient le flou autour de son éventuelle candidature pour retrouver son siège à l’Assemblée nationale. Selon RTL, l’ancien ministre a réfuté avoir proposé au conseiller général socialiste du Lot-et-Garonne, Daniel Borie, de devenir son suppléant pour l’élection législative partielle de sa circonscription. Mais n’indique toujours pas s’il est, ou non, candidat.

Jérome Cahuzac a jusqu'au 24 mai pour dire s'il revient à l’Assemblée.
Jérome Cahuzac a jusqu'au 24 mai pour dire s'il revient à l’Assemblée. © Maxppp

"Je n’ai proposé de suppléance à personne."  Selon nos confrères de RTL, qui ont pu contacter l’ex-ministre du Budget, Jérôme Cahuzac n’a pas demandé à Daniel Borie de devenir son suppléant pour l’élection législative partielle du Lot-et-Garonne.

Le conseiller général PS du département avait déclaré que l’ancien ministre l’avait approché le 30 avril dernier, au lendemain du premier tour de la primaire organisée par la fédération socialiste du Lot-et-Garone pour désigner le candidat socialiste de la troisième circonscription du département. Daniel Borie avait également précisé avoir refusé l’offre de Jérôme Cahuzac.Pour le conseiller général, certain "à 80 %" de la candidature de Jérôme Cahuzac, le socialiste répudié espère "que les électeurs lui gardent une part de reconnaissance qui lui permettra de retrouver son siège à l’Assemblée nationale".

Rien n'indique que Jérôme Cahuzac renoncera.

De son côté, Jérôme Cahuzac ne s’est toujours pas prononcé. Il a jusqu’au 24 mai 18 heures pour annoncer s’il est candidat sans étiquette à sa réélection. Malgré les conseils de ses pairs, dont Claude Bartolone et Bernard Barral, le candidat PS officiellement investi qui y voit "un suicide politique" de l’ex-ministre, rien n’indique que Jérome Cahuzac renoncera.

Dimanche dernier, l’ancien député était présent sur le marché de Villeuneve-sur-Lot, fief de sa circonscription. Il y faisait sa première apparition publique depuis ses aveux de fraude fiscale et sa démission, le 19 mars dernier.La commission d'enquête parlementaire chargée d'enquêter sur le rôle de l'administration fiscale et du gouvernement dans cette affaire a par ailleurs commencé son travail ce mercredi, en dressant une liste de personnes à auditionner.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess