Les centres équestres de Drôme Ardèche se cabrent contre la hausse de la TVA

Par Stéphane Milhomme, France Bleu Drôme-Ardèche samedi 2 novembre 2013 à 6:56 Mis à jour le samedi 2 novembre 2013 à 9:30

Un responsable de centre équestres dans la manif de Lyon Eurexpo le 1er novembre 2013.
Un responsable de centre équestres dans la manif de Lyon Eurexpo le 1er novembre 2013. © Radio France - Alexis Hennebelle

Une centaine de responsables des deux départements participaient vendredi à une manifestation à Lyon en marge du salon Equita. Leur TVA va passer de 7 à 20% dès le début de l'année prochaine. Ils craignent pour la survie de 30 à 50 % des centres à la santé financière fragile.

Une centaine de responsables de centres équestres de Drôme Ardèche ont galopé jusqu'à Lyon samledi matin. Ils ont participé devant le centre Eurexpo à une manifestation hostile à la hausse de leur TVA... en début d'année prochaine, elle va passer de 7 à 20%...

Et les responsables de centre équestre commencent à l'avoir vraiment mauvaise. Pour Corine Sitard, présidente du comité départementale d'équitation de l'Ardèche, cette augmentation... c'est le coup dur de trop, après des hausses sucessives ces dernières années.

Des signataires de la pétition pour défendre les centres équestres, à la manif de Lyon du 1er novembre 2013.  - Radio France
Des signataires de la pétition pour défendre les centres équestres, à la manif de Lyon du 1er novembre 2013. © Radio France - Alexis Hennebelle

Faire payer la clientèle ou baisser les salaires ? En fait deux choix s'imposent à eux : soit répercuter la hausse de la TVA sur le prix... et perdre leur clientèle. Ou bien assumer cette augmentation et voir leur salaire diminuer.

En tout cas les licenciés commencent déjà à se poser des questions. Dans le cortège, Marie a 23 ans. Pour diminuer les coûts... elle partage déjà un cheval avec une amie. Mais elle ne pas sûre de pouvoir suivre avec cette augmentation de TVA.

Les professionnels de la filière craignent la disparition de 30% des centres équestres en France. En Drôme Ardèche ils parlent même de 50%.

Les responsables de centres équestres faisaient signer une pétition vendredi matin qu'ils enverront à François Hollande. Le texte est disponible sur le site de la fédération d'équitation française : www.ffe.com

Manif à Lyon des centres équestres de Drôme Ardèche