Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les chantiers d'été touchent à leur fin dans les écoles de Moselle

lundi 26 août 2013 à 6:00 Par Cyril Destracque, France Bleu Lorraine Nord

Derniers jours de travaux dans les écoles du département. Tout doit être prêt pour la rentrée prévue le mardi 2 septembre. Tour d'horizon dans les principales communes.

Ecole Magny-Plaine
Ecole Magny-Plaine © Radio France - Mathieu Laverton

Dans une semaine, à l'heure de la rentrée scolaire, parents et enfants ne reconnaitront pas forcément leur salle de classe. Comme chaque année, beaucoup de communes ont profité des grandes vacances d'été pour faire des travaux dans les écoles. A Thionville par exemple, des menuiseries extérieures et les sols ont été refaits dans toutes les écoles pour près d'1, 4 million d'euros. A Forbach, le plus gros chantier c'est au groupe scolaire Marienau qu'il a été mené avec une réhabilitation totale du gymnase et des travaux de mise en conformité électrique. Ce qui représente 238 000 euros d'investissement. A celà, il faut ajouter la fin de la construction du gymnase du Bruch (2 millions d'euros). Un investissement identique à Metz. Ici, les trois chantiers majeurs c'est la mise en accessibilité des écoles de Magny Plaine, Saint Eucaire et Jean Monnet.

Rentrée perturbée à Arriance

L'investissement est beaucoup moins spectaculaire et moins coûteux mais à Arriance, petit village de 232 habitants près de Faulquemont, les 21 élèves ne retrouveront pas leur salle de classe. Le 7 août dernier, un incendie a ravagé l’appartement au-dessus de l’école primaire. Impossible donc de réhabiliter l’école primaire à temps pour la rentrée. Le plafond en polystyrène s'est effondré et de l'eau stagne encore au sol plusieurs semaines après le sinistre. En conséquence, Jean-Luc Becker,  le maire d'Arriance a choisi d'installer des structures modulables aménagées dans la cour de l’école. Les enfants devraient y passer l'année entière car les travaux de réhabilitation de la salle de classe endommagée par l'incendie du début du mois ne sont pas prêts d'être réalisés. "On ne peut pas entamer les travaux tant que les experts ne sont pas passés" explique Jean-Luc Becker.  Les bâtiments temporaires seront livrés ce mardi à l'école d'Arriance. Le temps d'installer les sanitaires et l'électricité. Tout sera prêt pour mardi prochain promet le maire de la commune.