Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les chiffres du bac 2013 en Franche-Comté

-
Par France Bleu Besançon

Le coup d'envoi des épreuves écrites du bac a été donné ce matin, avec la traditionnelle épreuve de philosophie. 12 390 candidats sont sur la ligne de départ en Franche-Comté.

Plus de 650.000 inscrits aux épreuves du baccalauréat 2013
Plus de 650.000 inscrits aux épreuves du baccalauréat 2013

Le langage n'est-il qu'un outil ? Le travail permet-il de prendre conscience de soi ? Interprète-t-on à défaut de connaître ?.. Voilà un florilège des questions qui ont été posées ce matin lors de l'épreuve de philosophie, pour les candidats au bac général. Le coup d'envoi des épreuves écrites a été donné à 8 heures (14 heures pour les filières techniques).

La Franche-Comté compte cette année 12 390 candidats. Soit 673 candidats de moins que l'année dernière, ce qui représente une baisse notable de 5%.

Ils sont 46% à être inscrit dans la filière générale. 1 sur 3 va passer un bac professionnel et seulement 1 sur 5 un bac technologique. Pour le bac général, ce sont les séries scientifiques qui rassemblent le plus de monde avec près de 3000 candidats. Ils sont un peu moins de 1800 en ES (économique et social) et seulement 850 en série littéraire.

La grande majorité - près de 11 500 - sont scolarisés, mais on compte également 962 apprentis bacheliers inscrits comme apprentis ou en candidats libres. Parmi tous ces candidats 655 sont en situation de handicap. Ils vont donc bénéficier d'épreuves aménagées.

Le plus jeune a seulement 14 ans et demi, il est inscrit dans la filière générale. Le doyen lui a 50 ans, et il va passer un bac professionnel.

Ces épreuves vont également mobiliser les personnels de 87 centres d'examens, lycées publics ou privés. Ensuite, ce sont quelques 1738 correcteurs qui vont devoir à leur tour suer sang et eau sur les piles de copies !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu