Lucas Valdenaire

Lucas Valdenaire

Journaliste à France Bleu.

Ses dernières publications

Le premier bottin a été inventé en 1819, il y a deux siècles, par le Meurthe-et-Mosellan Sébastien Bottin.
La nouvelle piscine du Thillot coûtera plus de 4 millions d'euros, confirme Alain Vinel, vice-président de la communauté de communes.
"L'exécutif a fait une erreur en voulant placer quelqu'un de médiatique au lieu de quelqu'un de compétent et d'investi," déclare le député vosgien Christophe Naegelen.
Hommage à Maxime, ce salarié du Leclerc de Vandoeuvre-lès-Nancy, qui s'est suicidé sur son lieu de travail
Le conducteur a été retrouvé conscient dans sa voiture, 40 mètres en contrebas.
L'association Oiseaux Nature interpelle la préfecture des Vosges pour protéger la gélinotte des bois, en voie d'extinction
Dans le Grand Est, 84 communes étaient candidates, quatre ont été sélectionnées
L'ensemble des abonnés TER du Grand Est seront remboursés par la SNCF pour le mois de décembre 2019.
Épinal recevra au stade de la Colombière et Nancy jouera sur la pelouse de l'ASM Belfort (ici au stade Serzian).
L'épidémie de gastro-entérite touche désormais l'ensemble de la région Grand Est.
Une professeure originaire de Dombasle, habitante de Melourne, témoigne sur France Bleu Lorraine du drame vécu en ce moment par les Australiens.
A Nancy, la municipalité n'envisage pas d'interdire le chauffage en terrasse pour le moment.
La grève des avocats se durcit en Lorraine dès ce lundi
"A nous de donner des frissons au public," déclare l'entraîneur vosgien Michaël Grand
Face au prix, parfois exorbitant, d'une galette, les Lorrains préfèrent mettre la main à la pâte.
Les professionnels de la filière bois en appellent à la vigilance de tous après cinq accidents mortels en novembre dans le Grand Est.
Plus de 4.000 spectateurs sont attendus au stade Paul-Gasser ce dimanche
Dans ses voeux 2020, l'ASNL dirige ses supporters au cimetière au lieu du stade Marcel-Picot
Comptez, pour ce lundi 30 décembre, quatre allers et cinq retours en TGV entre Nancy et Paris
L'arrêté préfectoral tient du 30 décembre (12h) au 1er janvier (20h). Image d'illustration.