image par défaut auteur

Théo Hetsch

Journaliste à France Bleu

Ses dernières publications

Devant l'hôpital Sainte-Périnne, les personnels ont installé une grande banderole pour exprimer leur ras-le-bol.
La personne la plus gravement blessée est un homme de 86 ans.
11 sapeurs pompiers ont été mobilisés
Depuis le début du mois, trois commerces ont été "visités" à Cherbourg, dans le centre-ville.
"Je suis prêt à tout pour travailler", explique Alseny Billy Keita, originaire de Guinée, "j'ai déjà déposé des CV dans toutes les boîtes d'intérim".
120 caravanes des gens du voyage avaient occupé le champ de foire de Brix en juillet dernier
Les femmes de la FDSEA étaient en première ligne de la contestation. Une délégation a reçue par le préfet.
Les footballeurs du Mans FC fêtent la montée en Ligue 2 avec les Sarthois place du Jet d'eau
Les tarifs réglementés de l'électricité vont augmenter de près de 6% en ce samedi 1er juin.
A sa création en 1973, le périph' était destiné à faciliter les déplacements dans la capitale. Il est emprunté par 1,1 million de conducteurs chaque jour.
"On reçoit environ 2 000 agneaux britanniques par semaine" explique Jean-Christophe Prosper, directeur de production chez GRG
Le réaménagement serait tourné vers les piétons, en réduisant la circulation routière et en faisant plus de place au végétal et aux animations.
A leur arrivée porte de la Chapelle, les policiers ont interpellé huit individus, armés de bâtons.
Les receleurs écoulaient très rapidement le matériel, perceuses, visseuses, burineurs ou marteaux-piqueurs, sur des marchés de la région parisienne
Plantation de cannabis clandestine
La maire d'Amiens, Brigitte Fouré, a coupé le ruband à l'entrée du nouvel hôpital de jour du centre Saint-Victor, avec le professeur Bloch, chef du service gérontologie
L'avis d'enquête publique, établi l'an dernier pour le projet d'usine d'enrobé, est à distinguer de la consultation publique, lancée en avril pour le stockage de déchets.
La structure, qui ouvrira le 3 juillet prochain, emploiera une trentaine de personnes.
Le cimetiere de Montmartre à Paris, à la Toussaint
"Depuis quelques mois, c'est vraiment horrible, on les voit même en plein jour : hier après-midi encore, j'en ai vu cinq-six depuis mon balcon" explique une habitante.