Les Foulées du Gois à Noirmoutier : l'enfer vendéen !

France Bleu Loire Océan jeudi 3 juillet 2014 à 17:29 Mis à jour le vendredi 4 juillet 2014 à 11:51

Courir contre la mer...
Courir contre la mer... © Roger Morisseau - Roger Morisseau

C'est une course spectaculaire contre la mer. Les Foulées du Gois ont lieu ce samedi entre Noirmoutier et Beauvoir-sur-mer.

C'est une course unique, difficile: les Foulées du Gois à Noirmoutier. La 28e édition a lieu ce samedi 5 juillet.Trente athlètes, triés sur le volet, vont devoir courir contre la mer. Ils ont à parcourir 4,4 km précisément. C'est la distance qui relie le continent à l'Ile de Noirmoutier, une route submersible faite en partie avec des pavés. Ce qui est dur, c'est de ne pas se laisser retarder par cette eau qui remonte d'un 1 à 3 cm par minute. Des milliers seront là pour encourager les athlètes. 

Un rôle primordial : starter!

Dans cette course, le principal, c'est de partir au bon moment. Trop d'eau, les athlètes s'épuisent et ont du mal à courir. Trop peu, il n'y a pas de spectacle... Pour que tout soit parfait, les coureurs doivent avoir de l'eau au genou. C'est à Jérôme Biseul, le "starter", qu'incombe cette responsabilité. Il doit prendre de nombreux facteurs en compte.

Jérôme Biseul donne le départ des Foulées du Gois - Aucun(e)
Jérôme Biseul donne le départ des Foulées du Gois - Roger Morisseau

Comment bien courir contre la mer ?  

Ca ne s'improvise pas ! Il y a quelques petites choses à savoir sur le Gois pour bien l'apprivoiser explique Jérôme Biseul. Il donne le départ de la course.

Les Foulées du Gois, une course difficile - Aucun(e)
Les Foulées du Gois, une course difficile - Roger Morisseau

La course des As, c'est à 19h20, au moment où la marée remonte. Avant, à partir de 14h, il y a des courses grand public : pour les enfants, les femmes, les hommes. C'est donc à Noirmoutier, passage du Gois.

Jérôme Biseul, "starter" lors des Foulées du Gois

Comment bien courir sur le Gois? Les conseils de Jérôme Biseul