Les Hussards fêtent leur anniversaire au pied de la cathédrale de Metz

Par François Pelleray, France Bleu Lorraine Nord lundi 10 février 2014 à 17:48

Hussard Metz 1
Hussard Metz 1 © Radio France - François Pelleray

Des chars hier matin sur la place d'armes à Metz, au pied de la cathédrale, les Hussards fêtaient le 250e anniversaire de leur régiment, créé en 1764 par le comte hongrois Valentin Ladislas Esterhazy, qui était au service du roi de France.

Ce troisième régiment de Hussards compte 650 hommes, il est basé depuis trois ans à la caserne Séré-de-Rivières, avenue de Blida. Auparavant, il se trouvait en Allemagne, car il appartient à la brigade franco-allemande.

Hussards MT allemagne

Des militaires au garde-à-vous dans les rues de Metz, c'est une image de plus en plus rare. Cette cérémonie fait remonter, chez certains passants, des souvenirs remplis de nostalgie : « quand toutes les casernes de Metz étaient pleines, on ne pouvait pas aller au cinéma le week-end, c’était plein de troufions  (...) On n’a plus ces airs de marche militaire qui rythmaient la vie messine  ».

Du poivre pour tromper les chiens

Les souvenirs de Gilbert remontent, eux, à l'annexion allemande durant la Seconde Guerre mondiale : « j’ai dû me cacher pour éviter d’être incorporé dans l’armée allemande. J’allais me cacher dans le grenier, les Allemands venaient avec des chiens, mais ma maman mettait du poivre sur les marches pour les tromper  ».

« un Hussard qui n’est pas mort à 30 ans est un Jean-Foutre ! »

L'histoire des Hussards est beaucoup plus ancienne. Depuis 1764, ils ont combattu dans les plus grandes batailles : Valmy, Iéna, la Marne en 1918, plus récemment au Kosovo et en Afghanistan avec l'armée allemande, aujourd'hui, le Mali. Parmi les actes de bravoure les plus retentissants, le colonel Bourdeau de Fontenay, commandant en chef de ce 3e régiment de Hussards, en a retenu un : « le Hussard Bastoul en transmettant un message de Thionville à Metz, il a été percé de coups de baïonnettes durant son trajet, et il est mort après avoir remis son courrier  ».

Autre Hussard célèbre, le général Lassale, mort à la bataille de Wagram en 1809 et resté célèbre pour cette formule : « un Hussard qui n’est pas mort à 30 ans est un Jean-Foutre !  ».

Soixante Hussards viennent de revenir du Mali, et d'autres vont partir conjointement avec des soldats allemands pour former l'armée malienne.

La devise des Hussards : « Il en vaut plus d'un ! »

Hussards metz 2 - Radio France
Hussards metz 2 © Radio France - François Pelleray

Partager sur :