Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les loyers baissent dans bon nombre de grandes villes

-
Par France Bleu

La hausse des loyers a subi un coup de frein dans le parc immobilier privé. C'est le résultat d'une enquête menée par l'observatoire Clameur, rendue publique ce mercredi. Dans certaines grandes villes, dont Paris, les loyers ont même diminué.

La hausse des loyers a ralenti
La hausse des loyers a ralenti © Maxppp

En baisse à Paris

L'observatoire porte sur les marchés locatifs privés de 1.242 villes et regroupements de communes de plus de 10.000 habitants. L'étude s'est intéressée aux loyers définis dans les nouveaux baux signés entre locataires et propriétaires, ce qu'on appelle les "loyers de marché", et pas sur les loyers déjà en cours.Selon l'observatoire Clameur, ces "loyers de marché" n'ont augmenté que de 0,5% en rythme annuel à fin mai, contre 1% un an plus tôt. Surtout, ils évoluent moins vite que l'inflation, qui se fixe également à 1%.Surprise, ces loyers ont même baissé depuis 2013 dans un tiers des villes de plus de 146.000 habitants qu'il passe en revue depuis 2000. C'est le cas à Paris (-1,3%, soit 23,9 € le m²) et dans de grandes métropoles régionales comme Le Mans (-0,8% à 8,5 € le m²), Bordeaux (-1,5% à 12,3 € le m²), Nice (-2,4% à 14,3 € le m²), Rennes (-3,3% à 11,7 € le m²) ou encore Le Havre (-3,5% à 10,5 € le m²).L'observatoire révèle que la baisse des loyers est plus rapide dans le Limousin (-1,2%), en Aquitaine (-1,6%), en Haute Normandie (-1,7%) et en Basse Normandie (-2,1%). Elle est "plus modérée" en Franche-Comté (-0,1%), en Poitou-Charentes (-0,2%) et en Lorraine (-0,5%).

Hausse continue dans certaines régions

En revanche, il existe aussi des zones où la hausse des loyers se poursuit, et ce de manière conséquente, puisqu'elle dépasse parfois l'inflation. C'est le cas à Lille (+2,3% à 14 € le m²), à Angers (+2,4% à 10,7 € le m²) et à Reims (+6,8% à 11,8 € le m²), ainsi qu'à Lyon (+1,1% à 12,8 € le m²) et à Toulouse (+1,4% à 11,9 € le m²).Le coup d'accélérateur a été particulièrement marqué en Champagne-Ardennes (+2,5%) et dans les Pays de la Loire (+3,4%). L'augmentation est réelle mais plus lente en région Paca (+0,1%), en Ile-de-France (+0,2%), en Midi-Pyrénées (+0,5%), en Bourgogne (+0,7%) et dans le Centre (+0,7%).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess