Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Les meufs c'est des p..." : le rappeur Orelsan écope d'une amende avec sursis

-
Par , France Bleu

Le tribunal correctionnel de Paris a condamné vendredi le chanteur Orelsan à 1.000 d'amende avec sursis. Le rappeur était poursuivi par des associations féministes pour la teneur de certains de ses textes.

Le rappeur Orelsan
Le rappeur Orelsan © Maxppp

"Les meufs c'est des p...", "Mais ferme ta gueule ou tu vas t'faire marie-trintigner". Pour ces paroles de la chanson "Saint-Valentin", Orelsan comparaissait ce vendredi devant le tribunal correctionnel de Paris. Il a été condamné à 1.000 euros d'amende avec sursis pour injure et provocation à la violence à l'égard des femmes.

Me Simon Tahar : le tribunal "ouvre la voie à la censure de la création artistique"

Le parquet s'était prononcé pour la relaxe, mais n'a pas été suivi par le tribunal. L'avocat Me Simon Tahar a déploré que le tribunal ait "permis d'ouvrir la voie large, grave, à la censure de la création artistique". Il a également rappelé qu'un précédent jugement concernant la chanson "Sale pute", au coeur d'une vive polémique en 2009, avait relaxé son client.L'avocat des cinq associations plaignantes s'est lui montré "satisfait". Me Alain Weber se félicite que le jugement crée une "première jurisprudence" sur le texte sanctionnant "l'incitation à la violence du fait du sexe".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess