Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Les surveillants de la maison d’arrêt de Fresnes veulent pouvoir continuer à fouiller les détenus à nu

Par

Les gardiens ont montré leur colère en enflammant des pneus mercredi soir pour bloquer le retour des dépôts. Ils ne veulent pas respecter l’interdiction de fouiller les détenus à nu à la sortie des parloirs. Ne pas faire cette fouille, désormais illégale, serait trop dangereux estiment les surveillants.

En moins d’un an, la direction de l’établissement a été condamnée à trois reprises pour avoir continué à appliquer une fouille à nu systématique à la sortie des parloirs. Avec la loi pénitentiaire de novembre 2009, cette pratique est devenue illégale.

Publicité
Logo France Bleu

L’Observatoire international des prisons fait aussi remarquer qu’elle porte gravement atteinte aux libertés fondamentales des détenus. Mais pour le syndicat FO, majoritaire à Fresnes, trop de choses dangereuses circulent en prison pour qu’on ne fouille pas les détenus.

Le syndicat demande le rétablissement du droit de faire ces fouilles à nu et la mise en place de scanners corporels. Un avis que partagent les surveillants d’autres prisons comme Fleury, Bois-d’Arcy ou Réau. Un mouvement national pourrait avoir lieu dans les semaines qui viennent.

loading

L'info en continu

Publicité
Logo France Bleu