Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les vendanges 2013 s'annoncent mauvaises

jeudi 29 août 2013 à 11:18 France Bleu

Avec une production estimée à 43,5 millions d'hectolitres, la récolte de vin s'annonce comme l'une des plus mauvaises de ces 40 dernières années. La faute aux intempéries de cet été. Les orages de grêle, un "désastre" pour les vignobles, pourraient être une "menace" pour les années à venir.

Plus une feuille ou un raisin sur les vignes certaines parcelles après le passage de la grêle
Plus une feuille ou un raisin sur les vignes certaines parcelles après le passage de la grêle © Radio France - Mila Ta ninga

Après une production 2012 historiquement basse (41,4 millions d'hectolitres), le cru 2013 des vignobles français devrait afficher une légère remontée, mais il figurera tout de même dans le palmarès des plus mauvaises récoltes de ces quarante dernières années. La filière viticole a présenté cette année ses estimations : quelque 43,5 millions d'hectolitres devraient sortir des fûts cette année, loin de la moyenne à 45,4 millions.

Les vendanges 2013 s'annoncent mauvaises - Aucun(e)
Les vendanges 2013 s'annoncent mauvaises

La raison est connue : les caprices de la météo. Les vignobles ont été atteints non seulement par les températures fraîches et les fortes pluies du printemps, mais aussi – et surtout – par les violents orages de cet été. Résultat : dans le Bordelais par exemple, 15.000 hectares de vignobles ont été perdus à 80%, ce qui annonce une perte de 20% de la production.

Des teneurs en alcool plus faibles

La météo calamiteuse a aussi eu une influence sur la date des récoltes : Jérôme Despey, exploitant dans l'Hérault, confie que "ça fait longtemps qu'on a pas vendangé aussi tard ". Les vendanges en Languedoc commencent tout juste, alors qu'elles débutent habituellement autour du 15 août.

Quant à la qualité du vin, elle devrait également s'en trouver affectée : les premiers prélèvements font état d'un taux d'alcool "très faible ". "Le sucre n'est pas arrivé dans les grappes et on aura des teneurs en alcool beaucoup plus faibles que les années précédentes ", poursuit Jérôme Despey.

Une "menace " pour les années à venir

Au-delà de la production de cette année, les orages de grêle du printemps et surtout de l'été pourraient être une "menace pour les années à venir " selon Jérôme Despey, qui est également président de la filière viticole au sein de l'organisme public FranceAgriMer. De nombreux exploitants ont vu leurs vignes réduites à néant.

Jérôme Despey : "On avait plutôt l'habitude de la précocité" (au micro de Clément Lacaton)

Or, seuls 100.000 hectares de vignobles sur les 800.000 comptés en France seraient assurés, selon FranceAgriMer. "Nous avons aujourd'hui des centaines de domaines qui sont menacés " alerte l'exploitant. D'autant plus que les récoltes en provenance d'Italie ou d'Espagne devraient, elles, être meilleures cette année.