Les vignes du Médoc se remettent difficilement de l'orage de grêle

Par Clément Carpentier, France Bleu Gironde lundi 16 juin 2014 à 7:15

Les vignes grêlées du Médoc
Les vignes grêlées du Médoc © Radio France

Une semaine après l'orage de grêle qui a touché une partie des vignes du Médoc, les viticulteurs tentent de relever la tête. Beaucoup ont perdu toute leur récolte et la question des assurances revient sur la table.

Il y a une semaine, la grêle s'abattait sur le vignoble autour de Lesparre. 2.000 hectares de vignes ont été touchées à des degrés divers dans cinq communes du Nord-Médoc, dont 300 hectares détruits à 100%.

Les vignes grêlées du Médoc - Radio France
Les vignes grêlées du Médoc © Radio France

La polémique des assurances

Très peu de viticulteurs étaient assurés

La plupart des sinistrés n'étaient pas assurés contre la grêle. Pourtant, lors de sa venue l'été dernier dans l'Entre-deux-Mers, où 22.000 hectares avaient été touchés par la grêle, Stéphane Le Foll, le ministre de l'Agriculture, avaient inciter les viticulteurs à s'assurer. Des assurances souvent trop chères pour eux. Il y a bien un dispositif national pour encourager les agriculteurs à s'assurer mais ce dispositif concerne toutes les filières agricoles, et pas seulement les viticulteurs. Il faut donc se partager les aides. Et malheureusement, les demandes ont augmenté l'an dernier alors que l'enveloppe, elle, n'a pas bougé.

Les vignes grêlées du Médoc  - Radio France
Les vignes grêlées du Médoc © Radio France

Les viticulteurs relèvent doucement la tête à Prignac-en-Médoc