Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les viticulteurs impactés par la grêle de cet été créent leur propre association

jeudi 12 décembre 2013 à 7:27 Par Noémie Bonnin, France Bleu Gironde

Fatigués et déçus de la lenteur des aides institutionnelles, environ soixante-dix viticulteurs ont décidé de s'organiser eux-mêmes, au sein d'une nouvelle association : "SOS Vignerons sinistrés". Cet été, les deux orages de grêle avaient touché 22 000 hectares de vignobles de l'Entre-deux-mers.

Les impacts de la grêle visibles sur les vignes
Les impacts de la grêle visibles sur les vignes © Radio France - Noémie Bonnin

"Au caractère exceptionnel de la situation répondront des mesures exceptionnelles ." C'est ce qu'ont entendu les viticulteurs, au lendemain des deux orages de grêle de cet été (27 juillet et 2 août). Mais sur le terrain, la plupart des viticulteurs n'ont toujours rien vu. 

Du coup, ils étaient environ soixante-dix, mercredi soir, à se réunir à Nérigean, pour se prendre en main directement. "L'interprofession ne fait rien, n'a rien à proposer ", assure par exemple Nathalie Seureau, viticultrice à Sainte-Terre. "Les dirigeants de l'interprofession se sont enrichis sur notre dos, point barre ."

"Je suis révoltée par tout ce qui ne se fait pas" — Nathalie, viticultrice

"Ça fait 15 ans que je rame et je continue encore aujourd'hui. Il faut absolument créer un collectif pour défendre les viticulteurs sinistrés " explique la professionnelle.

"Je suis révoltée"

Des viticulteurs exaspérés créent leur propre association : "SOS Vignerons sinistrés". - Radio France
Des viticulteurs exaspérés créent leur propre association : "SOS Vignerons sinistrés". © Radio France - Noémie Bonnin

La nouvelle association de viticulteurs propose plusieurs pistes de travail :

suppression des mesures d'exclusion (le fait de ne pas être assuré notamment) pour accéder aux aides publiquesaides directes des institutions (Etat, Conseil régional, conseil général, CIVB)mise en place d'une caution pour ceux à qui les banques ne veulent plus prêterdégrèvement des cotisations MSA et CIVBpossibilité de toucher le RSA rapidement En fait, ces orages de grêle ne sont que la goutte d'eau qui fait déborder le vase. "Les vins ne sont pas vendus au prix auxquels ils devraient l'être ! " clame Michel Bosset, viticulteur à Pineuilh. "Ramenés au litre, nous vendons nos vins moins chers que des sodas. C'est quand même un autre boulot ! L es vignerons crèvent peu à peu, c'est une mort silencieuse ."

Cette nouvelle association veut défendre ses revendications auprès de toutes les institutions. Mais sans réponse rapide, des manifestations pourraient être organisées prévient Florence Cardozo, la nouvelle présidente de l'association.

Florence Cardozo: "La filière viticole nous a abandonnés!"

Des viticulteurs créent leur propre association pour mieux se défendre