Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Limeyrat inscrit enfin le nom de ses enfants tombés pour la France sur le monument aux morts

-
Par , France Bleu Périgord

Le village de Limeyrat, 200 habitants près de Thenon en Dordogne, commémorait ce matin la victoire des alliés sur l'Allemagne nazie. C'était le 8 mai 1945. Et cette année avait une saveur particulière puisque le monument aux morts a enfin été couvert du nom des enfants de la commune tombés pour la France.

Cérémonie de commémoration du 8 mai 1945 à Limeyrat avec le maire et Roger Rigal vétéran de la 2e guerre mondiale
Cérémonie de commémoration du 8 mai 1945 à Limeyrat avec le maire et Roger Rigal vétéran de la 2e guerre mondiale © Radio France

Le 8 mai 1945. L'Allemagne nazie capitulait face aux alliés. En Dordogne, des cérémonies ont eu lieu aujourd'hui à Périgueux sur l'esplanade du souvenir, à Sarlat ou encore à Bergerac place Gambetta.A Limeyrat près de Thenon, près de 60 personnes se sont retrouvées pour une cérémonie du 8 mai particulière. 68 ans après le second conflit mondial, la commune vient en effet de rénover le monument aux morts.

Quatre plaques ont été déposées au pied du monument en pierre blanche de Thenon: l'une pour les morts de 14-18, l'autre pour les 4 morts du village durant la seconde guerre mondiale, une pour l'Indochine et une pour tous les morts civils de tous les conflits.

La cérémonie a eu lieu en présence du maire et de ses adjoints.

Mais aussi de Roger Rigal. Le doyen du village a aujourd'hui 93 ans.

Il avait été mobilisé dès le 6 septembre 1939, trois jours tout juste après la déclaration de guerre. Il avait ensuite été blessé avant d'entrer en Résistance.

Roger Rigal était au front dès le 3e jour du conflit. Il a aujourd'hui 93 ans

 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess