Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Logement étudiant : l'Etat va pouvoir se porter caution

mardi 20 août 2013 à 8:56 France Bleu

Les étudiants issus de familles monoparentales pourront bientôt déclarer l'Etat comme garant, dans la recherche de leur logement. C'est la ministre de l'Enseignement supérieur Geneviève Fioraso qui l'a annoncé lundi soir. Le dispositif sera expérimenté dès cette rentrée pour quelques centaines d'étudiants, et devrait être généralisé à la rentrée 2014.

Genevieve Fioraso ministre de la recherche
Genevieve Fioraso ministre de la recherche © Maxppp

La mesure ne doit être dévoilée officiellement que ce mardi matin, mais la ministre de l'Enseignement supérieur Geneviève Fioraso l'a annoncé lundi soir : l'Etat va créer un dispositif de caution locative étudiante, pour aider les jeunes à trouver un logement. Un dispositif avant tout adressé "aux étudiants de familles monoparentales ", car deux cautions sont souvent demandées pour constituer un dossier de logement.

Jusqu'à 20.000 étudiants bénéficiaires à terme

La caution "vise à proposer rapidement une caution solvable aux étudiants qui, en raison de leur situation familiale ou personnelle, ne peuvent fournir de caution locative lors de leur recherche de logement ". La mesure pourra donc être étendue aux étudiants en situation isolée ou aux étudiants étrangers.

La mesure sera mise en place dès cette rentrée, mais sous forme d'expérimentation. Quelque 1.500 à 2.000 étudiants pourront en profiter. Au printemps 2014, elle devrait concerner environ 14.000 à 20.000 étudiants.