Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Animaux

Laval : face aux abandons d'animaux, la SPA et les Restos du Chat n'ont plus de place

-
Par , France Bleu Mayenne

Chaque été, 60 000 chiens et chats sont abandonnés par leurs propriétaires en France. Ce qui fait de nous des champions d'Europe en la matière indique la Fondation 30 millions d'amis. À Laval, ça devient compliqué de trouver un toit pour ces animaux errants. Reportage de Lena Thébaud.

Un chien de la SPA en attente d'une adoption, Laval le 19 août2019
Un chien de la SPA en attente d'une adoption, Laval le 19 août2019 © Radio France - Lena Thébaud

Laval, France

À la SPA de Laval, il y a déjà 94 chats et 136 chiens qui ont été recueillis par l'association et attendent d'être adoptés, certains depuis plusieurs années. Mais pour Pascal Delmas, co-président de la SPA, il n'y a pas plus d'abandon que d'habitude, cet été en Mayenne. "Les abandons, c'est tout au long de l'année."

De la place pour les chiens, il y en a un peu à la SPA mais le vrai problème ce sont les chats. Pour résoudre ce problème, il faut que les chats soient stérilisé ou castré pour éviter un trop grand nombre de portées, précise Pascal Delmas. Les chats se reproduisent beaucoup plus que les chiens, ce qui explique qu'il y en ait aussi un plus grand nombre qui erre dans les rues.

Les gens amènent les chats aux refuges mais ça devient de plus en plus difficile car il y énormément de chats errants qui sont recueillis

Un chat, pensionnaire de la SPA de Laval, 19 août 2019 - Radio France
Un chat, pensionnaire de la SPA de Laval, 19 août 2019 © Radio France - Lena Thébaud

Un problème qui ne concerne pas seulement la SPA

La SPA est engorgée et recommande de se tourner vers d'autres associations de protection des animaux. Mais pour les Restos du chat, c'est exactement le même problème déplore Anne Pelletier, présidente de l'association Lavalloise. "À la base on luttait contre la prolifération de chats, mais maintenant il y a de plus en plus d'abandons, de personnes qui les déposent dans des poubelles".

Désormais, en plus de nourrir 200 chats quotidiennement à Laval, l'association recueille des chats abandonnés. Ils sont une vingtaine en ce moment près à être adopter. Mais pour Anne Pelletier, le problème vient surtout du comportement des êtres humains.

Il n'y a pas de loi qui oblige à prendre un animal, quand on le prend, on le gère de A à Z

Au total, les deux associations ont plus de 250 chiens et chats qui attendent d'être adopté par une famille.

Choix de la station

France Bleu