Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Béarn : sur les traces des baliseurs du GR 10

-
Par , France Bleu Béarn

120 bénévoles du comité départemental de randonnée pédestre des Pyrénées-Atlantiques se chargent de garder un oeil attentif sur les petites balises des sentiers du GR 10. Ils les arpentent de Hendaye à Collioure pour s'assurer que les randonneurs trouvent leur chemin sans difficulté.

Les balises guident les marcheurs sur les sentiers du GR 10, dessinées tous les 300 mètres environ.
Les balises guident les marcheurs sur les sentiers du GR 10, dessinées tous les 300 mètres environ. © Radio France - Béatrice Chot-Plassot

Etsaut, France

Équipés de peinture rouge et blanche, de pinceaux, d'un sécateur et d'une brosse métallique, Jean-Pierre Gaillard, président du Comité départemental de randonnée pédestre des Pyrénées-Atlantiques (CDRP 64), et René Champenois s'élancent sur le Chemin de la Mâture. Ces deux retraités sont baliseurs du GR 10. Ce sentier de grande randonnée traverse les Pyrénées d'Ouest en Est, sur 1000 km, de Hendaye à Collioure. Ils font partie des 120 bénévoles du CDRP 64 qui veillent sur le bon état des sentiers. 

S'assurer que le chemin reste intact

Leur mission principale est de s'assurer que les balises, ces deux petites bandes rouge et blanche, soient en bon état pour mener les marcheurs à bon port. Si elles se sont effacées ou si la végétation les cachent, ils se chargent de repasser un peu de peinture ou de couper les branches qui dépassent."Mais on va quand même tout repeindre, assure Jean-Pierre Gaillard. Il faut tout vérifier." Mais les deux baliseurs ont aussi un rôle d'éclaireur : il doivent s'assurer que le chemin de marche reste intact. S'ils trouvent des éboulis ou un arbre tombé en travers de la route, ils préviennent le Conseil départemental, qui "intervient sous huit jours". L'intégralité des sentiers du GR 10 est vérifiée au moins une fois par an, entre mars et octobre.  

Jean-Pierre Gaillard, président du CDRP 64

Outre sa passion pour la randonnée pédestre et les grands espaces, c'est une envie de "participer à une oeuvre d'intérêt général" qui pousse René Champenois à s'impliquer dans cette initiative. Le rôle des baliseurs est primordial puisque dans les Pyrénées-Atlantiques, 60 000 personnes passent chaque année sur les sentiers du GR 10. 

Béatrice CHOT-PLASSOT