Cinéma

Jane Campion, présidente du jury du 67e Festival de Cannes

France Bleu Azur mardi 8 avril 2014 à 12:31

Jane Campion, présidente du jury
Jane Campion, présidente du jury © MaxPPP

Après Steven Spielberg en 2013, c'est la réalisatrice, productrice et scénariste néo-zélandaise Jane Campion qui a été choisi par le Festival de Cannes pour présider le jury de sa 67e édition. Portrait de celle que Gilles Jacob, le président du Festival, appelle sa "Lady Jane"

Issue d'une famille d'artistes, diplômée d'anthropologie, Jane Campion s'est notamment essayée à la peinture avant le cinéma, dans lequel elle rencontre un vif succès très rapidement. Des courts-métrages remarqués, dont Peel, récompensé par la Palme d'Or du court-métrage en 1986. Son premier long-métrage Sweetie sort en 1989 et marque le début d'une longue carrière. Ses films sont souvent l'occasion de portraits de femmes hors du commun, en lutte pour leur reconnaissance et leur épanouissement, de La leçon de piano bien sûr à Bright Star , son dernier film (présenté à Cannes en 2009), en passant par Un ange à ma table et Portrait of a lady . Jane Campion réalise également pour la télévision, un exercice qu'elle semble beaucoup apprécier et qu'elle avoue privilégier aujourd'hui, elle vient de rencontrer un remarquable succès tant public que critique avec avec la série Top of the lake , où elle retrouve notamment Holly Hunter, l'héroïne de La leçon de piano .

Jane Campion et Cannes, une belle histoire d'amour

Jane Campion tient une place à part dans l'histoire du Festival. Seule réalisatrice à ce jour récompensée par la Palme d'Or (en 1993 pour La Leçon de piano ), elle est également la seule cinéaste parmi tous ceux distingués par le Festival à avoir reçu la Palme à la fois pour un long et un court-métrage. Ses films ont régulièrement été présentés en Sélection Officielle, de Sweetie (1989) à Bright Star (2009) et elle a récemment déclaré que le Festival avait lancé sa carrière.

"Le glamour et le professionnel s'y marient de façon unique. C'est le pays des stars, des fêtes, des plages et du business mais on ne perd jamais de vue ce qu'est le Festival : une célébration du cinéma comme Art et une célébration du cinéma du monde entier" a t-elle également souligné au moment de l'annonce de sa désignation comme présidente du jury.