Cinéma

"Pas comme des loups" : le succès "inespéré" du film 100% nantais.

Par Antoine Denéchère, France Bleu Loire Océan vendredi 21 avril 2017 à 19:07

Vincent Pouplard, réalisateur de "Pas comme des loups"
Vincent Pouplard, réalisateur de "Pas comme des loups" © Radio France - Antoine Denéchère

Le documentaire "Pas comme des loups" raconte l'histoire de plusieurs jeunes vivant en marge de la société, de squat en squat, et usant d'un langage poétique désarmant. Réalisé, monté et produit à Nantes, il rencontre un succès "inespéré" depuis sa sortie en salles le 12 avril.

"Pas comme des loups" est un documentaire atypique de 59 minutes, du Nantais Vincent Pouplard, 37 ans, et produit par la société nantaise "Les films du Balibari". Le réalisateur a suivi plusieurs jeunes vivant à la marge de la société, à la limite de la délinquance, pendant quatre ans à Nantes et filme leur quotidien dans des squats (comme une école désaffectée ou des sous-sols d'immeubles) ou des zones boisées en lisière de la ville. Le film est né de la rencontre entre Vincent Pouplard qui signe son premier long métrage et de deux jumeaux Roman et Sifredi, 20 ans, croisés en 2012 au hasard d'un stage à la protection Judiciaire de la Jeunesse, mené par Vincent Pouplard.

Le film ne devait même pas sortir en salles. Ce qui se passe aujourd'hui est inespéré !" (Vincent Pouplard)

Ce film "100% nantais" (seule la distribution est gérée à Paris) est à l'affiche dans plusieurs cinémas en France depuis le 12 avril, notamment dans la région : citons le Concorde et le Cinématographe à Nantes, ainsi que le Concorde à la Roche-sur-Yon depuis le 19 avril. "Au départ, le film ne devait même pas sortir en salles", raconte Vincent Pouplard, mais en 2016, une distributrice l'a repéré et en a décidé autrement.

Depuis, ce film à petit budget (120 000 euros) reçoit un très bon accueil de la critique cinématographique (Les Cahiers du Cinéma ou encore Télérama qui "aime beaucoup"). Il s'est également vu décerner déjà reçu trois prix dans différents festivals : "Les Ecrans Documentaires" à Arcueil, le festival du film d'éducation d'Evreux et le festival "Traces de Vie" à Clermont-Ferrand. "Depuis le 19 avril, le film est diffusé dans 14 salles en France : pour ce genre de documentaire, c'est très rare !" se réjouit Emmanuelle Jacque, des "Films du Balibari" à Nantes.

Vincent Pouplard évoque le "succès inespéré" du film "Pas comme des loups"