Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Événements

21-22 AOÛT 1944 | Chambéry est libérée

jeudi 21 août 2014 à 6:00 Par Denis Souilla et Nathalie Grynszpan, France Bleu Pays de Savoie

La capitale de la Savoie ne connaîtra pas de combat lors de sa libération. L'armée allemande, avertie de la prise d'Annecy et d'Aix-les-Bains par les FFI, et de l'avancée des troupes alliées par Grenoble, a décidé de quitter la ville pour l'Italie.

La place de l'hôtel de ville de Chambéry, le 22 août 1944.
La place de l'hôtel de ville de Chambéry, le 22 août 1944. © Serge Coupé / DR

70 ans libération / Robert Badinter

Les Allemands évacuent Chambéry en urgence

Le 21 août, Aix-les-Bains est libéré par les FFI à la suite d'Annecy tandis que les troupes alliées ne vont pas tarder à arriver à Grenoble par Lus-la-Croix-Haute, dans la Drôme. À Chambéry, la Kommandantur , informée des événements qui se déroulent à Aix-les-Bains a ordonné dans la soirée l'évacuation de la ville, direction l'Italie par Challes-les-Eaux et Chignin où ont lieu des accrochages avec les groupes de combats FFI. Vers 7h du matin, le 22 août, les SS de la Gestapo, repliés sur la caserne Joppet de Chambéry, prennent à leur tour la route de la Maurienne.

**À 16 ans, Robert Badinter va se transformer en interprète pour les troupes américaines** ------------------------------------------------------------------------------------------- La premier bâtiment public à arborer le drapeau bleu blanc rouge est l'école de Bellevue. Les premiers éléments motorisés de l'armée américaine arrivent par Challes-les-Eaux jusqu'à Chambéry. Pour les accueillir, les forces armées françaises cherchent un interprète. Pour les accueillir, c'est un futur ministre, le jeune Robert Badinter, 16 ans, se porte volontaire. Son père, Simon Badinter, juif originaire de Bessarabie, a été arrêté par les Allemands à Lyon le 9 février 1943 et déporté au camp d'extermination de Sobibor en Pologne dont il ne reviendra pas. La famille, la mère et ses deux fils, se réfugie en Savoie à Cognin. Robert Badinter poursuivra alors ses études au lycée Vaugelas pour regagner ensuite Paris. **Des éxécutions lors de la fuite des Nazis** ---------------------------------------------- La libération de Chambéry fut marquée par la tuerie des Charmettes : le 21 août. Dix-huit otages furent fusillés par la Gestapo au mépris des lois de la guerre. Seul en réchappera, miraculeusement, Charles Wirtheimer, 28 ans.      
DOSSIER libération savoie haute savoie - Aucun(e)
DOSSIER libération savoie haute savoie