Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Événements DOSSIER : Mai-68

Mai 68 à Tours, les étudiants tourangeaux étaient parmi les premiers à se déclarer en grève

vendredi 23 mars 2018 à 15:38 Par Christophe BRAUD, France Bleu Touraine

Tours s'est aussi mobilisée lors des événements de mai 68

Une manifestation en mai 68 rue de Bordeaux
Une manifestation en mai 68 rue de Bordeaux - Jean Burmann

Tours, France

Les étudiants Tourangeaux ont fait parti des premiers, en France, à se déclarer en grève pour demander des postes d’enseignants supplémentaires.  Les étudiants en sociologie ont été les précurseurs du mouvement à Tours. Rapidement ceux de la fac de médecine et la fac de lettres leur emboîtent le pas

Mi-mai les étudiants sont rejoints par les salariés et les ouvriers. La Touraine vit aussi sous le rythme de la grève générale. En mai 68 des défilés sont régulièrement organisés pour manifester à travers la ville de Tours.

Dans le film ci-dessous (film du site memoire.ciclic.fr) vous pouvez suivre des cortèges qui ont régulièrement ponctués la vie de tous les quartiers du centre ville. De  la gare, à la rue de Bordeaux (non piétonne en 68), sans oublier  la place Jean-Jaurès, la rue Nationale, la place de la liberté (place Thiers à l’époque), mais aussi dans le quartier du Sanitas (en phase finale de sa construction), la place Anatole France, l’avenue de Grammont… Des manifestations où toutes les classes d’âges et beaucoup de classes sociales défilaient. 

Jean Burmann l’auteur de ce film, nous livre ainsi des moments intéressants de mai 68 à Tours, sans le son, mais avec la sincérité du vidéaste de l’époque. Les images Tourangelles sont cependant loin de l'agitation parisienne !

Dans les radios les programmes sont perturbés. Elles joueront cependant un rôle important pour l'information de la population. Nous sommes aux débuts du transistor, la radio s'écoute désormais, aussi, dans la rue. Parmi les derniers 45 Tours arrivés dans les stations, il y a celui d’un jeune chanteur : Julien Clerc. Son titre est largement diffusé, et sonne plutôt bien en ce mois de mai agité… il s’agit de la Cavalerie, le tube Français de mai 68.

L’ambiance musicale de ce mois de mai est aussi marquée par Procol Harum " A Whiter Shade Of Pale "   

Gilles Dreux "Allouette"

Tom Jones "Delilah", en tête des Hit Parade de mai 68