Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

A Beaune, ils ont pédalé 24 heures pour l’amour du sport et de la fête

dimanche 27 mai 2018 à 2:28 Par Jacky Page, France Bleu Bourgogne

Les 24 heures de Beaune se sont refermées ce samedi soir à 19 heures. Cette course met en lice des cycles qui doivent avoir au moins trois roues et deux personnes pour pédaler. Les véhicules devaient être décorés sur le thème Mode et tendances.

24 heures durant, les engins ont tourné sur le circuit au coeur du quartier saint-Jacques
24 heures durant, les engins ont tourné sur le circuit au coeur du quartier saint-Jacques © Radio France - Jacky Page

Beaune, France

Depuis 1987, les 24 heures de Beaune animent chaque année le quartier Saint-Jacques. Le rendez-vous était organisé ces 25 et 26 mai. Il s'agissait 24 heures durant, pour 37 équipes composées de 8 coureurs, de se relayer sur un circuit de 1145 mètres, sur des cycles d'au moins trois roues, pilotés par deux personnes. Les véhicules à pédales doivent être décorés. Cette année, c'était sur le thème Mode et Tendances.

Encombrants mais élégants, des mannequins ornent ce cycle - Radio France
Encombrants mais élégants, des mannequins ornent ce cycle © Radio France - Jacky Page

L'association Les Copains de Timéo y participe depuis plusieurs années. Elle vient en aide aux enfants malades du cancer. John et son équipe ont ainsi fabriqué un engin impressionnant : « on a fait une machine à coudre en papier mâché. Elle fait 3, 10 mètres de haut. On a mis un moteur d’essuie-glace pour que l’aiguille monte et descende ». Le quadricycle est imposant, mais il pèse d’autant plus lourd. « L’organisation n’a pas pu le peser, parce que leur balance s’arrête à 200 kilos, et ils ont peur qu’on la casse ». Pour l’instant, la machine est en réparation. Un autre concurrent l’a percutée à l’arrêt dans son stand. Un choc tellement violent qu’il faut refaire des soudures.

Pour illustrer le thème de la mode, l'association Les Copains de Timéo a équipé son quadricycle d'une machine à coudre géante. - Radio France
Pour illustrer le thème de la mode, l'association Les Copains de Timéo a équipé son quadricycle d'une machine à coudre géante. © Radio France - Jacky Page

Certains courent pour la gagne...

Jean-Benoît Vuittenez, adjoint à la politique sportive et associative, insiste sur le caractère hétéroclite de l’événement : « Ce qui est assez fabuleux, c’est qu’on a des sportifs de très haut niveau qui viennent courir pour la gagne, avec des stratégies de course, et puis on a aussi des vélos de copains, de copines, qui viennent tout simplement se faire plaisir et relever un défi ».

Parmi ceux qui courent pour la gagne, Lou. La jeune femme à bout de souffle vient de descendre de son vélo pour passer le relais à une co-équipière. Elle est heureuse parce que son équipe vient de passer en tête du classement féminin.  « C’est un effort intense, pendant 24 heures on donne le maximum de nous-mêmes. C’est clair que c’est très sportif ». Son véhicule à pédales est conçu pour être léger et aérodynamique.

A fond dans les virages, il vaut mieux avoir un véhicule maniable - Radio France
A fond dans les virages, il vaut mieux avoir un véhicule maniable © Radio France - Jacky Page

...d'autres pour l'entraide et la bonne humeur

A l’inverse, Vincent et ses amis courent avec un engin de plus de 200 kilos carrossé en mode combi Volkswagen. Eux ne recherchent pas du tout l'exploit sportif : « la course, c’est pas notre truc. On est là pour l’esprit des 24 heures, aller copiner avec les voisins, l’entraide, la bonne humeur, et on s’amuse ».

Certains concurrents peinent à faire avancer vite des engins de plus de 200 kilos. - Radio France
Certains concurrents peinent à faire avancer vite des engins de plus de 200 kilos. © Radio France - Jacky Page

Les 24 heures sont aussi l’occasion de joindre l’utile à l’agréable. La ville de Beaune organise l’événement avec l’Office du sport, structure associative qui trouve des partenaires, et tient la buvette. Les bénéfices sont reversés au fonds d’aide sociale au sport, qui permet de payer les cotisations sportives des enfants des familles les plus modestes.