Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Armada 2019 à Rouen

Armada 2019 à Rouen : à quels moments le pont Gustave-Flaubert va-t-il se lever ?

Depuis 2008, qui dit Armada dit levée du pont Gustave-Flaubert. Cette année encore, les deux tabliers de 1300 tonnes vont se soulever pour laisser passer les bateaux… avec des répercussions sur le trafic. On fait le point sur les horaires d’arrivée des navires et vos conditions de circulation.

Les tabliers du pont Flaubert vont se lever pour laisser passer les plus hauts voiliers.
Les tabliers du pont Flaubert vont se lever pour laisser passer les plus hauts voiliers. © Maxppp - Boris Maslard

Douze minutes : c’est le temps qu’il faudra, à chaque levée du pont Flaubert, pour soulever les 2600 tonnes de tabliers et laisser passer les navires de l’Armada. Ils seront cinquante cette année, dont vingt-six en amont du pont Gustave-Flaubert. 

Les premiers passages sous l’édifice sont prévus pour jeudi 6 juin vers 1h du matin avec le Cisne Branco, le Cuauhtémoc et le Sedov.  Ils seront suivis, entre 4h et 5h30, par Dar Mlodziezy, Eendracht, El Galeon,  Shabab Oman II, Tolkien, Loth Lorien et Santa Maria Manuela. 

Deuxième vague d’arrivées le vendredi 7 juin. Le matin, Atyla, Atlantis, Charles-Marie, Gulden Leeuw, Recouvrance, Godetia,  Marité, Etoile du Roy, Tenacious, Shtandart, Thalassa, Oosterchelde et Le Français traverseront eux aussi le fameux pont Flaubert... Le pont se lèvera une dernière fois pour accueillir le Belem à 21 heures. Autour de la même heure, c’est l’Hermione La Fayette, navire invité d’honneur de cette édition, qui s’avancera seule jusqu’au pont Guillaume-le-Conquérant, avant de faire demi-tour et de stationner en aval du pont Flaubert. 

Conséquences sur la circulation

A chaque levée, le pont sera évidemment fermé à la circulation. Impossible donc d’y circuler à partir du mercredi 5 juin 23h30, jusqu’au jeudi 6 juin à 8h ; du vendredi 7 juin à minuit jusqu’à 8 heures. Dans ces deux cas, une déviation sera prévue. Une autre fermeture du pont est à anticiper à partir du vendredi 7 à 20h, jusqu’au samedi 8 à 8h. 

A noter également : la fermeture de l’A150, vendredi 7 de 21h à 1h, dans le sens Barentin vers Rouen depuis l’échangeur de la Vaupalière. En compensation, une déviation sera mise en place en direction de la RN28 Tunnel de la Grand-Mare. 

De nombreux autres navires

Tous les bateaux ne nécessitent pas une levée du pont Flaubert, et certains sont stationnés en aval… il y a donc d’autres arrivées à prévoir et admirer ! Dès le mercredi 5 juin, ce sont ainsi Kruzenshtern, Wylde Swan, Tarik Ben Ziyad et Mir qui feront leur entrée sur le site de l’Armada, et le Saint-Albans le 6 juin. Enfin, vendredi,  St John's, Etoile, Belle Poule, Le Bretagne, Jacques Oudart Fourmentin et Aramis arriveront dans le port. 

Et puis quelques arrivées tardives ponctueront l'événement : Mircea le mardi 11 juin, Eagle le 12 juin, puis  Pluvier, Europa, Snellius, Makkum et Urk le jeudi 13. Dernière arrivée programmée : Thémis, le vendredi 14 juin. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu