Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Événements DOSSIER : Rencontre avec les Lorrains

De la musique classique pour des poules enchantées

jeudi 2 mars 2017 à 12:42 Par Pilloni Laurent, France Bleu Sud Lorraine

Thomas Simonin est exploitant agricole bio à Laître-sous-Amance près de Nancy. Il offre tous les jours à ses 4.000 poules, des concerts de musique classique. Une méthode qui a pour but d’habituer les gallinacés aux bruits.

Des oeufs bio issus de la ferme de Thomas Simonin
Des oeufs bio issus de la ferme de Thomas Simonin © Radio France - @Lola Veillon

Laître-sous-Amance, France

De la musique classique, voilà l’anti-stress des 4.000 poules de Thomas Simonin dans son hangar agricole de Laître-sous-Amance. Résultat : moins de stress et une qualité d’œufs reconnue. Quand le jeune agriculteur s’est installé il y a près de deux ans, son ambition était de mettre dans les meilleures conditions ses pondeuses. Outre une alimentation bio, une liberté au grand air sur 20 hectares, la musique est devenue une évidence :

Au départ, c’est une idée de ma mère. Clairement c’est une réussite, les poules sont tranquilles. Quand on entre dans le hangar, on n’assiste pas à des envolées. Elles pondent bien et j’ai très peu de mortalités. Le but est de créer une ambiance générale correcte pour qu’elles soient le mieux possible.»

Du classique et rien d'autre

Du même âge, toutes les poules se connaissent et viennent d’un seul et même élevage alsacien. Ce qui explique cette solidarité qui s’est manifestée quand Thomas Simonin a décidé de changer la programmation musicale. Des Chansons pop rock sont alors diffusées pour les 4.000 habitantes de la ferme «Picorette et compagnie». La sentence est sans appel : agacement et stress. Le maître des lieux n’a pas eu d’autres choix que d’écouter les revendications aiguës des Gallinacées. Ce sera de la musique classique et c'est tout.

Ecoutez Thomas Simonin dans la Lorraine au grand air sur France Bleu Sud Lorraine.