Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Événements

Deux cavaliers de la Garde républicaine pour surveiller Chenonceau

samedi 6 octobre 2018 à 6:02 Par Yvan Plantey, France Bleu Touraine

Arrivés hier, ils sont repartis ce matin au château de Chambord. Les deux cavaliers de la garde républicaine ont surveillé le parc du château de Chenonceau toute la journée et se sont offerts un beau coup de communication.

Les deux cavaliers ont sillonné le parc du château de Chenonceau toute la journée avant de regagner Chambord ce matin.
Les deux cavaliers ont sillonné le parc du château de Chenonceau toute la journée avant de regagner Chambord ce matin. © Radio France - Yvan Plantey

Chenonceaux, France

C'est peu dire que leur surveillance a été fugace. Les cavaliers de la Garde républicaine sont arrivés hier en provenance du château de Chambord pour arpenter l'immense parc du château de Chenonceau et sont repartis ce matin dans l'autre sens. Pour le chef d'escardron Augier de la compagnie d'Amboise, il s'agit aussi d'instaurer un autre rapport avec les visiteurs. " On ne part par sur un dispositif qui va se pérenniser. Évidemment il y a le côté sécurisation même si on a nos patrouilles pédestres et quotidiennes. Aujourd'hui, on a aussi la volonté d'avoir un moyen différent pour aller au contact des gens avec le cheval qui est un outil dont on ne dispose pas tous les jours. "

Tout sera donc plus simple à cheval même si on parle bien de patrouilles et pas de balades comme le rappelle l'adjudant chef Thierry Jungas : " Il n'y a pas que le parc, on surveille aussi le stationnement, les vols à la sauvette et les vols à la roulotte surtout ".

Une surveillance appréciée par les visiteurs comme Joseph Guissou. Il n'était plus venu sur le site de Chenonceau depuis plus de trente ans, pourtant il n'est pas surpris de voir des patrouilles équestres. " On les voit aussi sur les plages, et ils sont plus efficaces que ceux qui patrouillent à pied. La hauteur du cheval permet de dominer les lieux. Et puis c'est aussi un symbole ! "

Un symbole qui devrait refaire son apparition dans le parc du château. La seule question étant de savoir quand.