Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dijon | Archéologie : début du procès des pilleurs de pièces gauloises

-
Par , France Bleu Bourgogne

Huit personnes seront jugées ce mardi à Dijon (Côte-d'Or) pour fouilles archéologiques illégales. Elles sont soupçonnées d'avoir mis au jour un véritable trésor archéologique : ils auraient déterré puis revendu environ 2.000 pièces en argent. Ces pièces de monnaie gauloise ont été trouvées en plein milieu d'un champs, à Laignes, en Côte-d'Or.

La saisie, en mars 2015, de 2000 pièces gaulloises volées à Laignes, en Côte-d'Or, lors de fouilles illégales
La saisie, en mars 2015, de 2000 pièces gaulloises volées à Laignes, en Côte-d'Or, lors de fouilles illégales © Maxppp

L'enquête a débuté fin 2013 grâce à un signalement sur les réseaux sociaux . La Direction régionale des Affaires culturelles (Drac) a repéré des échanges sur Facebook entre des personnes ayant réalisé "des fouilles archéologiques interdites ". Elles cherchent des acheteurs potentiels. Quelques mois d'enquête plus tard, en mars, la Section de recherches (SR) de Dijon et l'Office central de lutte contre le trafic de biens culturel s (OCBC), interpellent six suspects dans toute la France. Des hommes, marbrier, brocanteur, boucher, âgés de 25 à 50 ans et pour la plupart inconnus des services de police. Tous ont reconnu les faits .

"Un trésor inestimable"

Chez eux, lors des perquisitions, les enquêteurs trouvent du matériel de détection de métaux et quelques pièces anciennes. Mais c'est lors des interrogatoires que les enquêteurs découvrent l'importance du trésor : l'un des suspects révèle avoir découvert en 2012, dans un champ à Laignes (Côte-d'Or), "environ 2.000 pièces en argent de monnaie gauloise" . Elles ont, entre temps, été revendues à un acheteur.

Ce dernier, ainsi qu'un intermédiaire, sont ensuite interpellés. Ils seront jugés pour "recel" ce mardi. Selon le colonel Ludovic Ehrhart, chef de l'OCBC, il n'est "pas fréquent de trouver un trésor de cette qualité et de cette quantité " . "C'est assez inestimable" , explique-t-il encore, évaluant ces pièces à "plusieurs centaines de milliers d'euros ".

Ce trésor correspond à une "émission exceptionnelle de pièces en argent " rajoute-t-il, tandis que les Gaulois utilisaient souvent du bronze pour leur monnaie.

 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess