Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Événements

Drôme : près de 25 000 spectateurs pour le Jumping de Valence 2017

dimanche 27 août 2017 à 3:31 Par Damien Triomphe, France Bleu Drôme Ardèche

Le Jumping de Valence dans la Drôme s'est achevé ce dimanche, après 9 jours de compétition au Haras des Grillons. Près de 25 000 spectateurs selon les organisateurs sont venus voir quelques uns des meilleurs cavaliers du monde, 8 000 rien que ce dernier weekend.

Le Jumping de Valence à Ratières s'est achevé ce dimanche après 9 jours de compétition.
Le Jumping de Valence à Ratières s'est achevé ce dimanche après 9 jours de compétition. - ©Agence RB Presse / J.Rodrigues

Drôme, France

Le Haras des Grillons en Drôme des collines a attiré , selon les organisateurs, près de 25 000 spectateurs pour cette troisième édition du Jumping International de Valence, en 9 jours de compétition, durant lesquels les portes du domaine sont restées ouvertes gratuitement au public. 2 500 places ont d'ailleurs été ajoutées cette année par rapport à l'an passé.

Pour l'année prochaine : de nouvelles compétitions, et deux concours pendant deux semaines

Le créateur de l’événement, Sadri Fegaier, ne souhaite pas en rester là : il voit plus grand pour l'année prochaine, et veut organiser non plus un mais deux concours 5 étoiles, pendant 15 jours. Il veut également créer de nouvelles compétitions, pour que le Jumping de Valence s'inscrive dans une tournée. "Mon objectif, c'est de créer ce type d'événement sur des sites où il n'y a pas de jumping" explique Sadri Fegaier, "Ce n'est pas d'aller sur des villes comme Cannes, Monaco, Lyon ou Paris... je veux garder ce concept : trouver un site vraiment fabuleux pour les chevaux." Où ? Pour le moment, mystère. Des études sont en cours, et quand on lui demande si cela pourrait être en Drôme ou en Ardèche, Sadri Fegaier répond que c'est beaucoup trop tôt pour le dire.