Jeux

Du 26 novembre 2013 au 16 janvier 2014

Duo gagnant: votez pour le couple le plus glamour de Nancy

Duo gagnant: votez pour le couple le plus glamour de Nancy

Le magazine féminin Nancy Femmes et France Bleu Lorraine vous proposent de choisir le couple le plus glamour de la ville de Nancy. Découvrez les 10 candidats et votez !

Le jury, c’est vous ! Nous vous proposons de faire la connaissance de dix duos nancéiens et vosgiens. Chacun a son style, son histoire et sa vision de la vie à deux. Mais tous partagent cette complicité qui donne envie de clamer : « Qu’ils vont bien ensemble ! ».

Merci pour vos nombreux votes !Et le couple gagnant est... Isabelle et Jean Hess

Les candidats

Découvrez-les à travers quatre questions :➊ Où, quand, comment vous êtes-vous connus ?➋ Comment fait-on pour durer ?➌ Parlez-nous de votre actualité…➍ Et le glamour dans tout ça, c’est quoi ?

Martine et François Cornevaux 60 et 62 ans. Directrice de communication et gérant de la Manufacture Royale de Bains-lès-Bains.

Martine et François - Nancy femmes
Martine et François © Nancy femmes

➊ Martine : En 1971, rue St-Jean, à Nancy. François participait à un défilé de motards. Comme c’était le dernier, je l’ai repéré sur sa Norton. J’avais 17 ans et je venais d’avoir le permis moto, chose très rare pour une fille à l’époque ! On s’est marié le 7 avril 1973. J’ai eu 20 ans le 7 mai ! Il m’a conduit dans son side-car à l’église, on a passé Cat Stevens et Simon & Garfunkel lors de la cérémonie, une première dans la petite église de Frouard, mariés par l’Abbé de Vienne !➋ François : On change de maison, pas de femme. Ça coûte moins cher ! Martine : Ne pas travailler ensemble. Pour moi, c’est la base. J’étais directrice de pub chez un constructeur automobile italien. Lui était sur les routes du Paris-Dakar ou d’Algérie. Et puis, pendant quinze ans, on n’a pas eu d’enfant, faute de temps… Et puis Jordane est arrivée en 1988. François : Pour durer, il faut faire des projets communs et vivre ses passions chacun dans son coin. Maintenant qu’on a passé deux fois plus de temps ensemble que non ensemble, on a déteint l’un sur l’autre.➌ Martine : Début d’année, on se fait notre semaine de vacances commune à Cuba. Jusqu’ici et depuis 80, on a fait deux États américains par an et là on a envie de changer. Et puis, on poursuit les travaux d’hiver à la Manufacture.➍ François : Je suis très glamour pour les femmes qui ont besoin d’un mari bricoleur ! Souvent, elles reprochent même à leur mari de ne pas être comme moi…

INTERVIEW FRANCE BLEU AVEC MAEL LERNER:

COUPLE CORNEVEAUX

Lionel Gonzalez  et Patrick Freine 47 et 42 ans. Agents immobiliers de Place Privée à Nancy.

Lionel et Patrick - Nancy femmes
Lionel et Patrick © Nancy femmes

➊ Patrick : Le 10 février 1995 dans une discothèque parisienne. Je bossais dans une banque et je faisais la route tous les week-ends pour aller faire la fête. Lionel : Un peu cliché, mais vrai ! Je travaillais dans les cosmétiques de luxe à l’époque. On a appris à se connaître. On venait de Nancy tous les deux, c’était assez inattendu…➋ Patrick : On partage des projets et surtout on cultive l’envie de rester ensemble, de construire quelque chose. Lionel : Patrick a voulu qu’on ait un enfant. Moi j’avais déjà une grande fille et j’étais tout à fait d’accord pour élever un enfant avec lui. Patrick : Il faut aussi faire beaucoup de concessions. On ne peut pas demander à l’autre de faire des efforts sans en faire soi-même.➌ Lionel : On a ouvert cet été une agence immobilière Place Privée, place des Vosges, et recruté cinq collaborateurs. On l’a conçue comme une maison d’hôtes où l’on aime y recevoir les clients dans notre salon contemporain. Vente, location, gestion locative, Patrick travaille dans le métier depuis quinze ans. Il sait faire ! ➍ Patrick : C’est être en harmonie avec son corps et l’image que l’on veut donner de soi. Avec un style qui va avec sa personnalité aussi. Lionel : Le glamour, je l’associe forcément à la séduction, à une élégance décalée, mais aussi à l’idée que l’on peut un peu torturer sa personnalité et faire des choses qu’on n’a pas l’habitude de faire. Comme aujourd’hui par exemple !

INTERVIEW FRANCE BLEU AVEC MAEL LERNER:

COUPLE FREINE ET GONZALEZ

Sandra et Cyril Julian 39 et 40 ans.Dirigeante de CJ7 et Associés du O’Gary’s Irish Pub à Nancy.

Sandra et Cyril - Nancy femmes
Sandra et Cyril © Nancy femmes

➊ Cyril : C’était il y a 17 ans, je jouais chez les pros depuis deux saisons. Je fréquentais une salle de sport et c’est là que je l’ai rencontrée. Je la trouvais très mignonne. Sandra : Ça a été le coup de foudre : j’ai tout quitté pour lui.➋ Sandra : On ne se prend pas la tête sur des choses futiles. On se dispute très rarement. Il faut plutôt bien s’entendre pour élever quatre enfants. Cyril : Il faut accepter comment est l’autre et surtout beaucoup de sexe… Sandra : Ah ! La libido du sportif…➌ Cyril : On a transformé le bar qui est devenu un véritable Irish pub avec 35 sortes de bières à la carte notamment. Je rencontre beaucoup de gens et c’est un vrai investissement à tous points de vue… J’anime sur demande des conférences sportives auprès des entreprises notamment. C’est super-ludique : les gens touchent ma médaille olympique, ils adorent ça. C’est aussi ma manière à moi de ne pas faire table rase de mon passé de sportif. Sandra : Je gère mes deux sociétés et je m’occupe le mieux possible de mes quatre enfants dont trois ados ! ➍ Sandra : Le glamour à deux, c’est continuer à se séduire autant après 16 ans de mariage. Je trouve que la maturité va bien à mon mari. Cyril : Ma femme a 29 ans éternellement.

INTERVIEW FRANCE BLEU AVEC MAEL LERNER:

COUPLE JULIAN

Patrick et Anne Brune 56 et 47 ans.Gérants de la maison d’hôtes et de réception La Brunerie à Flavigny-sur-Moselle.

Patrick et Anne - Nancy femmes
Patrick et Anne © Nancy femmes

➊ Patrick : Elle traversait la place Stan ! Moi, j’étais assis à la terrasse d’un bar qui s’appelait le « Queen’s Pub ». Aujourd’hui « le 5 ». J’ai dit à mon copain : « Elle est pas mal cette fille ». Il connaissait l’amie qui l’accompagnait. Cela a donc été assez facile de les accoster. Ça s’est fini par un dîner ! Je me souviens même de ce que j’ai préparé : un confit de canard… accompagné d’une bonne bouteille de Bordeaux. J’avais 35 ans, elle 26.➋ Patrick : C’est hyper simple : pour durer, il faut accepter l’espace de vie de l’autre. Se respecter mutuellement. Faire avec les différences et prêter de petites attentions au quotidien. Anne : Être attentif sans étouffer aussi.➌ anne : On envisage de lancer le premier salon du vin au féminin début de l’été. Et aussi un grand concert de jazz avec le groupe Fuite de jazz, en juin. Patrick :  Tenir La Brunerie est une activité extrêmement prenante. On apprend au fur et à mesure des années tous les deux… et cela fait neuf ans que cela dure. Depuis le jour où on a décidé de rénover de fond en comble cette formidable demeure.➍ Anne : c’est toujours une histoire de séduction et de charme, même après quelques années (vingt-deux pour nous !) et avoir toujours des étincelles dans les yeux lorsque l’on regarde l’autre.

INTERVIEW FRANCE BLEU AVEC MAEL LERNER:

COUPLE PATRICK ET ANNE

Isabelle  et Jean Hess 50 ans tous les deux.Directeur commercial et dirigeante de la boutique de lingerie Élisa.

isabelle et jean - Nancy femmes
isabelle et jean © Nancy femmes

➊ Isabelle : On s’est rencontrés sur les bancs du lycée Schuman, à Metz, en classe de première. Il jouait de la guitare, il était grand et systématiquement en retard en classe de français. À chaque fois qu’il arrivait, je me demandais comment il allait bien pouvoir passer ses jambes sous le bureau ! J’étais intriguée…➋ Jean : On est enthousiaste et on aime la vie : on s’offre un voyage de noces tous les ans ! On adore nos deux enfants Valentin et Élisa, 21 et 18 ans, mais en janvier, on part faire un break au soleil tous les deux : rien de tel pour entretenir notre flamme ! Isabelle : Ça intrigue souvent nos copains quand on dit qu’on s’aime comme au premier jour, mais c’est pourtant vrai ! Notre secret ? On est authentiques, sincères et on partage.➌ Isabelle : Comme à chaque nouvelle saison, je fréquente les défilés à Paris et en Italie afin de sélectionner pour ma boutique les plus beaux modèles. Jean : On accueille en ce moment une jeune américaine. C’est la quatrième étudiante que l’on reçoit. Du coup, on voyage avec elle, on lui fait découvrir la France, la Hongrie…➍ Jean : Nous évoluons tous les deux dans le monde de la communication et de la vente, nous sommes donc sensibles à notre apparence, mais plus que tout à notre comportement et à notre attitude au travers de nos valeurs. Isabelle : Le glamour, c’est le charme, l’élégance et la séduction.****

INTERVIEW FRANCE BLEU AVEC MAEL LERNER:

COUPLE ISABELLE ET JEAN

Carine Hoarau et Stéphane Lessig 35 et 39 ans.Professeur de sciences physiques et agent immobilier.

Carine et Stéphane - Nancy femmes
Carine et Stéphane © Nancy femmes

➊ Carine : Sur Internet, il y a quatre ans. Un site de rencontres… On a discuté une quinzaine de jours en ligne puis on s’est rencontrés ! Je me souviens que quand il m’a ouvert la porte, pour la première fois, il était pieds nus. J’ai flashé sur ce détail. Il a les pieds sur terre !➋ Stéphane et Carine : On a des passions communes, on discute de tout, on voyage quand on a besoin de s’évader et, surtout, on tâche de rester soi-même tout en étant avec l’autre. Vivre avec l’autre est une expérience complexe qui demande de se respecter tout en prenant l’autre partie en compte, nous essayons ainsi de respecter nos sensibilités individuelles.➌ Stéphane : J’adore la photographie. J’ai même blog. En parallèle, j’aimerais tenir ma propre agence immobilière. Carine : Moi, il me tient à cœur de jouer son assistante sur les shootings photos. Je suis à la fois conseillère, modèle et photographe selon l’occasion… En général, on se complète vraiment très bien et la complicité que l’on peut avoir est l’une de nos forces.➍ Carine : Pour moi, cela évoque une élégance de style et de comportement, le glamour c’est une attitude élégamment sensuelle qui passe par le regard et déclenche certaines émotions… Il faut aussi travailler à rester séduisante au travers du regard de l’autre.

INTERVIEW FRANCE BLEU AVEC MAEL LERNER:

COUPLE KARINE

Clotilde Drapier et Arnold Kotska 45 et 52 ans.Notaire et PdG des Émaux de Longwy.

Clotilde et Arnold - Nancy femmes
Clotilde et Arnold © Nancy femmes

➊Clotilde : C’était il y a neuf ans, dans une boutique de décoration. [Il est des jardins secrets qu’il ne faut pas pénétrer. Nous n’en saurons pas plus sur cette rencontre dans une boutique déco et c’est ce qui fait tout le charme, NDLR].➋Arnold : Pour moi, c’est la plus belle fille du monde. Alors, on ne se pose même pas la question ! On partage tout, on a les mêmes passions et les mêmes goûts. Comme cela, c’est facile de durer ! Clotilde : Même George Clooney ne lui arrive pas à la cheville !➌ En chœur : Glamouriser le notariat et les Émaux de Longwy (sourires).➍ Clotilde : Ça peut être une attitude, un moment qui sort de l’ordinaire, avec naturel. Dur à définir, c’est un peu comme le charme. Arnold : éviter la banalisation de notre existence et vivre les moments passés ensemble comme si c’était toujours la première fois. Notre souvenir le plus marquant reste un soir de 31 décembre, à Venise. On s’est enfuis d’un réveillon bling bling et on se baladait main dans la main dans les rues d’une Venise absolument déserte. Un moment magique. Sans doute le plus glamour de notre vie.

INTERVIEW FRANCE BLEU AVEC MAEL LERNER:

COUPLE CLOTHILDE ET ARNOLD

Adeline Calcari et Rachel Bastien 32 et 45 ans.Militaire et civile à la base aérienne.

Adeline et Rachel - Nancy femmes
Adeline et Rachel © Nancy femmes

➊ Adeline : On s’est rencontrées à la base, en 2004. On se taquinait, on se regardait… je me suis rendu compte qu’elle me manquait. J’avais mal au ventre, je me suis dit qu’il fallait quand même que je lui dise… en trois jours, j’ai tout quitté. Mon compagnon de l’époque et ma vie d’avant !➋ Adeline : Rachel ne voyait pas forcément la relation dans la durée. Moi si. Mais ce n’est pas évident de lutter contre la routine. Comme tous les couples ! Il faut partager des choses, tout se dire et, pour nous, c’est encore plus compliqué parce que nous travaillons ensemble au mess des officiers : on se voit donc tout le temps ! Rachel : Pour durer, il faut du sexe tous les jours. Ça fait dix ans, mais ça peut aussi très bien se terminer demain !➌ Rachel : On aimerait bien acheter un bien, mais c’est compliqué parce qu’on ne sait pas si, dans les années à venir, la base va fermer ou non. Et puis faire un bébé. Mais là aussi il faut aller en Belgique et on se pose encore des questions…➍ Adeline : Il faut être ni trop sexy, ni trop villageoise. Savoir bien s’exprimer, se comporter et être belle en toutes circonstances, avoir de la classe. Savoir séduire et se faire séduire. Un peu comme Marylin Monroe !

INTERVIEW FRANCE BLEU AVEC MAEL LERNER:

COUPLE ADELINE ET RACHEL

Lucie Schick et Florent Gundermann 20 et 25 ans. Fondateur de Digilor, agence de communication digitale, et étudiante en 3e année de droit.

Lucie et Florent - Nancy femmes
Lucie et Florent © Nancy femmes

➊ Florent : On faisait partie de la même bande d’amis mais on ne se voyait pas souvent. Un jour, Lucie m’a avoué ce qu’elle ressentait pour moi. On est sortis ensemble, il y a un an tout juste. Au début, on ne savait pas trop où on allait, on s’est juste dit, pourquoi pas ! Et puis, avec le temps, on a compris que notre histoire allait durer.➋ Lucie : Ce n’est que le début de notre relation, ce n’est pas une question facile. On est encore jeunes. Je n’ai pas la prétention de connaître les secrets d’un couple qui dure. Après un an de relation, la routine ne s’est pas encore installée. On adore passer du temps tous les deux, aller au restaurant ou boire un verre avec des amis. Peut-être qu’il faut avoir une vision commune de la vie et beaucoup de complicité aussi.➌ Florent : J’aimerais bien qu’elle finisse sa licence et que nous partions ensemble à San Francisco pour s’épanouir professionnellement et sentimentalement. Nous sommes jeunes et nous avons encore toutes les possibilités de transformer nos rêves en réalité. Nous avons chacun un projet bien défini, j’ai créé une agence de communication, rue des 4 Églises à Nancy, dont je dois assurer le développement en France. Lucie, adepte de la mode et du shopping, souhaiterait s’orienter dans ce domaine d’activité après ses études.➍ Lucie : C’est du charme, beaucoup de fraîcheur, de l’élégance et un zeste de légèreté.

INTERVIEW FRANCE BLEU AVEC MAEL LERNER:

COUPLE LUCIE FLORENT

Émilie et Julien Absalon 32 et 33 ans.Vendeuse à domicile et vététiste professionnel.

Emilie et Julien - Nancy femmes
Emilie et Julien © Nancy femmes

➊ Émilie : Nous nous sommes rencontrés au collège, en classe de quatrième et nous sommes sortis ensemble en troisième. En fait, je suis sortie avec Julien pour rendre jaloux mon ex-petit-ami, et nous ne nous sommes plus quittés… Quand on y repense, c’est dingue quand même.➋ En chœur : Il faut beaucoup discuter, se comprendre et faire bon nombre de compromis…➌ Émilie : Je m’occupe de notre fils et en parallèle je fais des ventes à domicile pour une marque de fringues très sympa, « Captain Tortue ». Et bien sûr, nous suivons Julien quasiment dans le monde entier. C’est une sacrée organisation. Julien : Je viens de terminer ma saison VTT. Je vais faire un peu de cyclo-cross durant l’hiver afin de garder la forme, puis je préparerai la saison 2014.➍ Émilie : Réussir encore à se séduire dix-huit ans après, c’est un vrai challenge. Julien : Pour moi le glamour signifie être attentionné, tout simplement.

INTERVIEW FRANCE BLEU AVEC MAEL LERNER:

COUPLE ABSALON

Partager sur :